Et si on se la souhaitait encore plus belle ?

©Brigitte Rosset DR

 

Je me souviens, la chronique de Brigitte Rosset

Il y a tout juste un an, je vous souhaitais mille jolis projets à venir et vous adressais mes vœux pour une magnifique année 2020. Bien... Je sais dorénavant que ne ferai jamais la carrière de Elisabeth Teissier !
Et pourtant, vous savez quoi ? J’ai très envie de vous redire tout pareil. 

Mais oui ! Forcément, l’année 2021 sera merveilleuse. Parce que, je ne sais pas, vous, mais, moi, j’ai eu le temps de réfléchir, ces derniers mois, de la préparer cette nouvelle année, de faire le tri dans les armoires ET dans l’entourage. J’ai eu le temps de me demander ce dont j’avais réellement besoin, ce que j’aimerais vraiment faire les dix prochaines années, et ce que je rêverais de changer. C’est merveilleux de se poser toutes ces questions. Et surtout, parfois, j’avais même des réponses. Alors, je crois que, dorénavant, je peux regarder un peu plus le présent qu’un futur lointain et vague, et puis regarder à ma gauche et à ma droite. C’est joli aussi. A force de regarder devant, et en courant, je crois que je ne regardais plus grand-chose. Pas vous ?

Ma grand-maman me disait souvent, avec sa voix toute douce et son sourire à faire fondre un esquimau : « Tu verras, ma petite chérie, profite, ça passe si vite ! » Elle a tellement toujours raison, ma grand-maman.
Alors, profitons, ici et maintenant !

Et je vais vous dire encore un truc : elle va être chouette cette année 2021, tout simplement aussi parce qu’elle ne sera pas l’année 2020. 

Je nous souhaite que la neige qui adoucit tout en recouvrant les paysages d’un duvet blanc immaculé, recouvre aussi tous les soucis et les chagrins de cette bouleversante année que nous venons de traverser. Que les liens qui nous unissent à ceux qu’on aime se resserrent encore, et qu’on continue de se rassurer en se disant que, sous la neige toujours, fleuriront les perce-neiges.

Je souhaite surtout qu’on puisse, en début d’année prochaine, se serrer dans les bras, en se disant que la vie est bien jolie.
Plein de bisous doux.

 

Brigitte Rosset

0 Commentaire

Pour commenter