Travail : la grande peur des quinquas

©Istock

A 50 ans passés, ils sont de plus en plus nombreux à être rongés par l’inquiétude de perdre leur job. Une crainte renforcée par la pandémie de coronavirus et un marché de l’emploi plus tendu. Certains ont aussi l’impression de ne plus être à la page en raison de la transformation numérique.

Pourtant, selon les auteurs du sondage réalisé auprès de 791 sociétés et 1053 cadres seniors pour le compte du spécialiste du développement de carrière von Rundstedt et la publication spécialisée HR Today, le maintien de l’activité professionnelle des seniors est d’autant plus important que le marché du travail fait face, en réalité, à une pénurie chronique de main-d’œuvre qualifiée.

 

A lire aussiRetraite anticipée : opportunité ou douce utopie ?

 

0 Commentaire

Pour commenter