publicité
Opinion

Fais-moi mâle!

Martina Chyba, - jeu. 01/02/2024 - 10:30
A cœur joie, la chronique de Martina Chyba.
Martina Chyba, tout, vous saurez tout sur le sexfie
Martina Chyba. © Jay Louvion/RTS

J’ai donné récemment une conférence devant un parterre de seniors, dont beaucoup lisent générations. A la fin, on papote, et une dame, la nonantaine entamée à mon avis, me glisse: «Vous devriez tester les couches… oui celles pour adultes.» Je pars dans un grand rire bruyant, je ne lui tape pas sur l’épaule, car si jamais elle tombe elle risque de se casser en mille morceaux, mais j’ai dit un truc du style: «Hahaha, vous savez, j’adore les personnes âgées, car elles ont beaucoup d’humour!» Et là je comprends qu’en fait, elle ne plaisantait pas forcément. Donc j’ai promis que j’y réfléchirai. Pour dans 20 ans.

Pour ce qui est des propositions malhonnêtes, une personne marrante de la rédaction m’a aussi suggéré de tester le SM. Oui, le sexe sado-maso. Bon, depuis le livre et le film 50 nuances de Grey, tout le monde le pratique, non? Chaque ménagère de moins et plus de 50 ans possède ses petites menottes en fourrure, n’est-ce pas? Alors moi, le côté masque vénitien et accessoires un peu vinyle/cuir, si c’est esthétique et pas cracra, j’aime assez. Mais la douleur par exemple, euh… non. Vers 60 ans, on a déjà mal partout, ce n’est pas pour en rajouter.

publicité

Peut-on militer toute sa vie pour l’égalité et le soir dans le lit avoir envie d’être attachée ou de prendre une fessée?”

Martina Chyba

Domination, soumission, qu’est-ce qui fait qu’on a envie de ça à un moment? Un truc freudien ? Mauvais apprentissage du pot ? Œdipe mal digéré? Trop de responsabilités dans la vraie vie? Ou pas assez? Peut-on militer toute sa vie pour l’égalité et le soir dans le lit avoir envie d’être attachée ou de prendre une fessée? Il semble que ces pratiques relèvent vraiment du jeu, entre adultes consentants. J’espère.

Il paraît qu’il y a toujours un mot d’alerte. Oui, si jamais ça va trop loin, pour faire comprendre au partenaire qu’il doit arrêter. Choisissez bien hein (je parle du mot, mais c’est valable pour le partenaire aussi évidemment), si c’est « papillon » ça va, mais si c’est «anticonstitutionnellement», dans le feu de l’action, ça risque d’être compliqué. Et puis à nos âges, vérifiez que tout le monde ait bien son appareil auditif, sinon ça peut finir dans les malentendus.

Enfin, savez-vous comment les initiés appellent une relation non SM? Une relation vanille. C’est chou non? Alors, est-ce que je vais abandonner mon côté vanille pour tenter quelque chose de plus épicé? Comme pour les couches, j’ai promis que j’y réfléchirai. Mais sur ce coup-là, avant 20 ans!

En lecture
Fais-moi mâle!
publicité