On tue pour de vrai à la Comédie-Française

©DR Claude Gassian

Le romancier français Henri Loevenbruck nous offre un palpitant thriller avec une nouvelle enquête du journaliste Gabriel Joly dans une France en pleine révolution. 

Mais que se passe-t-il entre les murs de la vénérable Comédie-Française en ce mois d’août 1789? Après le meurtre d’un spectateur, c’est au tour de comédiens et d’employés d’être les victimes d’un tueur sanguinaire qui à chaque fois prélève un organe chez ses victimes. Dépassé, le commissaire Guyot fait appel à son jeune ami, le journaliste et érudit Gabriel Joly pour résoudre l’affaire. Problème, ce dernier n’est pas au mieux de sa forme et c’est le moins qu’on puisse dire. 

Avec L’assassin de la rue Voltaire, Henri Loevenbruck nous livre sans doute la plus aboutie des enquêtes de Gabriel Joly. Ce huis-clos redoutable tient en haleine de la première à la dernière page tout en nous faisant voyager dans cette époque troublée. Les amateurs de romans policiers historiques se régaleront. 

J.-M.R.  

L’assassin de la rue Voltaire, XO Editions

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter