Des bulles pour l’été

©DR

Une fois de plus, il y en a pour tous les goûts dans notre sélection des albums qui viennent de rejoindre les rayons des librairies. Bonne lecture.

 

Les chiens en bande dessinée, Editions Bamboo

Bon, question dessin, c’est sympa, mais on a vu plus ressemblant. L’essentiel n’est toutefois pas là. En fait, l’objectif est double : amuser les lecteurs à chaque planche tout en donnant des conseils intelligents et parfois méconnus aux propriétaires ou futurs propriétaires de canidés. Et c’est plutôt bien fait. Il faut dire que l’illustratrice, Manon Ita, est aussi éleveuse de carlins. Bref, un album pédagogique qui plaira à tous les amoureux du meilleur ami de l’homme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I.S.S. snipers, Red Eckart, Editions Soleil

Allez, une fois n’est pas coutume, un album de science-fiction pour les fans de baston, mode Fantasy. Reid Eckart est le commandant d’une troupe impitoyable de la Fédération des planètes unies. Un tueur sans état d’âme, surnommé Stock en raison des cadavres qu’il laisse sur son passage. Mais arrivé sur cette planète Okeelia, il ne découvre aucun insurgé, seulement des natifs sans aucune agressivité. Et tout va changer. Disons-le, c’est un album réservé aux adultes, dur, cruel et j’en passe. Mais c’est astucieusement construit et on attend la suite avec joie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Doug, L’or du bout du monde, Grand Angle, Editions Bamboo

Chassée de son boulot de son servante pour être tombé enceinte du fils du maître, Laureen n’a pas d’autre choix que de confier son enfant à un orphelinat. Pour le récupérer, elle se lance dans une folle chasse au trésor en Equateur avec des hommes tous moins recommandables les uns que les autres. Ce deuxième tome ravira tous ceux qui rêvent de trouver le magot des pirates ou des Incas, même si la description des conditions de vie dans la jungle est d’un réalisme terrible. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussiDes bulles exquises

 

 

Le roi des vagabonds, Editions Dargaud/Seuil

Disons-le, les purs amateurs de bande dessinée et de beaux dessins ne seront guère enclins à ouvrir cet album. Ils auront tort. Ce récit est fondé sur des faits historiques peu connus hors de l’Allemagne. Là où Gregor Gorg (1891-1945), surnommé le Roi des vagabonds, a rameuté tous les éclopés de l’existence pour décréter une grève générale à vie. Cet ancien matelot avait déjà créé la Confrérie des vagabonds deux ans plus tôt. Passionnant.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 5 terres, pas la force, Editions Delcourt

Suite de cette belle saga où les humains sont remplacés des animaux. Comme par hasard, les plus forts sont en haut de l’échelle et dominent cette société où les complots, les morts et autres traîtrises sont monnaie courante. Mais au bout du compte, les idéalistes gagnent parfois. Reste à savoir pour combien de temps. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J.-M.R.

0 Commentaire

Pour commenter