Bruit. Notre santé souffre en silence

Bruit. Notre santé souffre en silence

©Istock

Elle nous rend vraiment malade. La pollution sonore est à chaque coin de rue. Des initiatives, comme la limitation à 30 km/h, voient le jour pour lui fermer le clapet. 

Cet été, sur la plaine genevoise de Plainpalais, nombreux ont été les riverains à se plaindre des multiples fêtes bruyantes qui se sont déroulées en fin de soirée. Marre de la musique à pleins tubes et des vociférations intempestives qui extirpent violemment des bras de Morphée ! « C’est un bourdonnement de fond constant, un brouhaha qui empêche de dormir correctement », a déclaré à la RTS une habitante du quartier.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous