Pierre Piralli: « Il faut oser vivre ses rêves »

Pierre Piralli, un vaudois de 59 ans, apiculteur et tavillonneur

Pierre Piralli est le premier Vaudois à avoir été admis dans le Chœur des armaillis de la Gruyère. ©Sandra Culand/DR

A 59 ans, Pierre Piralli, un Vaudois formé dans la construction, ancien cadre chez Nestlé et directeur de la sûreté chez Philip Morris international, a remis les compteurs professionnels à zéro pour devenir apiculteur et tavillonneur. 

Atypique, le CV de Pierre Piralli, 59 ans, est aussi une ode au mot « possible ». De son apprentissage, en 1977, à sa retraite anticipée, en 2020, le parcours brouille les pistes : plâtrier-staffeur dans l’entreprise familiale à Vevey, commandant des pompiers de cette ville, responsable de la sûreté chez Nestlé, au siège du groupe international, puis en Asie, en Afrique et en Océanie, directeur de la Head of Global Security & Market Safety chez Philip Morris International, apiculteur et tavillonneur.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous