La dégénérescence maculaire liée à l’âge peut être ralentie

La dégénérescence maculaire liée à l’âge peut être ralentie

©Istock

Dans les pays industrialisés, cette maladie chronique est une cause majeure de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans. Des injections de médicaments dans l’œil permettent de ralentir la perte de vision, mais ne conviennent pas à toutes les formes de la pathologie. La recherche avance. 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie qui évolue avec le temps. Plus la personne est âgée, plus l’incidence de cette pathologie augmente. En cause, une altération progressive de la macula, cette partie centrale de la rétine qui donne une vision claire et détaillée sous un éclairage de jour. Au stade précoce, le patient n’a souvent aucun symptôme gênant, bien que des lésions soient déjà présentes sur la macula. « La maladie peut débuter dès 50 ans, mais les personnes atteintes ne s’en rendent souvent compte qu’avec un délai de quelques années, explique la Dre Privat Docent Aude Ambresin, spécialiste en ophtalmochirurgie et rétine à Swiss Visio Montchoisi.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous