Vu de là-haut

A droite, une joie plantation de cannabis.

Pas de bol pour ces dealers catalans ! Ils pensaient cultiver pépère, à l’abri des regards. Et ne voilà-t-il pas que le Tour d’Espagne cycliste, la Vuelta, passe juste à côté de leur jardin protégé par des hauts murs ! Comme la course est suivie en bonne partie par un ou des hélicos, des millions de téléspectateurs et d’internautes, par la suite, ont ainsi pu admirer leur belle plantation de cannabis. La police ne s’est évidemment pas fait prier pour aller taper à la porte de ces jardiniers amateurs.

Comme quoi la vue aérienne, c’est redoutable. Tiens, cela me fait penser à Rafael Nadal — et sans mesquinerie, parce que je suis un fan du tennisman et de l’homme. Bref, à l’US Open qu’il a d’ailleurs remporté, une caméra a fait un gros plan du sommet de la tête de l’Espagnol. Et, là, catastrophe ! Chacun a pu voir que les implants capillaires de l’homme aux 19 titres de Grand Chelem (un de moins que Federer) ne prenaient pas ! La tonsure de moine, c’est pour bientôt. Qu’importe d’ailleurs, il est arrivé la même chose à la superstar du cinéma Bruce Willis. Et, pour rappel, un autre tennisman, André Agassi, a fini lui aussi par tomber la perruque pour révéler sa calvitie. Chauve et heureux, tant mieux ! On le redit donc, faites gaffe aux caméras. Ce qui n’avait pas été le cas à l’époque de quelques malheureux qui s’étaient faits porter pâles au boulot et qui avaient été repérés le jour-même dans les tribunes de Roland-Garros où ils assistaient à des matchs en direct.

                  J.-M.R.

 

0 Commentaire

Pour commenter