Vols à l’astuce: les seniors, une cible privilégiée

Le principe est toujours le même: détourner l'attention pendant qu'un complice agit. Les scénarios, eux, varient. © Kletr

Les vols à l’astuce se multiplient, notamment dans le canton de Vaud, avec les seniors comme principales victimes. Comment s’en protéger? Les conseils de la police, en marge des futures conférences sur la prévention, à Morges (VD).

Certaines personnes âgées ne sont pas assez méfiantes: elles n’imaginent pas pouvoir être la cible de délinquants, mais c’est malheureusement le cas!» Pierre-Olivier Gaudard, responsable de la Division prévention de la criminalité à la Police cantonale vaudoise, sait de quoi il parle: depuis quelques mois déjà, le nombre de vols à l’astuce augmente dans le canton. Si les statistiques ne sont pas encore finalisées, le fait est là: les seniors sont la proie privilégiée de ces voleurs.

 

Le principe est toujours le même: détourner l’attention de la victime, pendant qu’un ou une complice lui dérobe son porte-monnaie. Les scénarios, eux, varient. Exemple? Une charmante personne toque à la vitre de votre voiture, sur le parking du centre commercial. Elle vous signale qu’un chat s’est glissé sous votre véhicule ou qu’un pneu est dégonflé, voire crevé. Vous sortez vérifier. C’est alors qu’un complice ouvre la portière avant-droite et s’empare de votre sac à main. «Sans tomber dans la paranoïa, les personnes âgées doivent se montrer davantage vigilantes et ne pas entrer en matière lorsqu’une personne, qui semble tomber du ciel, s’adresse à elles», recommande le chargé de prévention.

 

Que ce soit sur les parkings ou dans la rue, d’autres prétextes sont couramment utilisés: vous demander de la monnaie, essayer de vous embrasser pour mieux vous dérober votre collier ou renverser une glace sur vos habits, tenter de l’essuyer pendant qu’un comparse vous fait les poches. Bref! La méfiance s’impose.

Aussi des solutions

«Je suis aussi sidéré par le nombre de personnes âgées qui retirent de l’argent liquide pour faire leurs paiements à la poste! Pourtant, des solutions existent pour celles qui ne veulent pas utiliser internet, comme les ordres de virement», reprend Pierre-Olivier Gaudard.

 

Pour les détenteurs d’un compte postal, par exemple, l’opération est simple. Il suffit de demander des formulaires d’ordres de paiement à PostFinance, d’y indiquer le nombre de titres de paiement, le montant total et la date d’exécution. Après signature, il reste à mettre l’ordre et les titres de paiement dans l’enveloppe préaffranchie, déposer celle-ci directement au guichet de poste ou la glisser dans une boîte aux lettres, et le tour est joué!

 

Dans les communes dotées d'un service à domicile, il est aussi possible de faire appel au facteur pour retirer de l’argent de son compte. Il suffit de placer un panneau, disponible au guichet, sur sa boîte aux lettres, afin de signaler au facteur que vous souhaitez faire une opération. Lorsque le facteur sonne à votre porte, vous lui indiquez le montant que vous souhaitez prélever de votre compte.

Protégé de tout chez soi?

On pourrait se croire à l’abri des arnaques une fois le verrou de sa porte tiré. Erreur! «On sonne chez vous pour vous demander un verre d’eau, par exemple, et pendant que vous allez le chercher, le demandeur en profite pour entrer dans l’appartement et voler. L’escroquerie du faux neveu est aussi une arnaque très connue», souligne le commissaire adjoint. Au téléphone, un jeune homme vous appelle et vous parle sur un ton familier jusqu’à ce que, croyant reconnaître un membre éloigné de votre famille, vous lâchiez un prénom. Il utilise alors ce prénom et déclare qu’il a un besoin urgent d’argent liquide. Au moment de venir chercher son butin, il explique qu’il a un empêchement et envoie alors un complice.

 

Selon Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la Police de Genève, le montant global de cinq à six cas récents, recensés dans le canton, s’élève à 350 000 francs! «Le mieux, pour la personne sollicitée, est d’en parler autour d’elle avant de retirer de l’argent, reprend Pierre-Olivier Gaudard, de se donner le temps de la réflexion et de ne pas hésiter à appeler la police au 117.»

Ailleurs, en Suisse romande

Si Vaud enregistre une hausse de ce type de délits, le nombre de cambriolages – qui touche tous les âges – est par ailleurs stable. Dans le canton limitrophe de Genève, les vols à l’astuce, comme tous les autres, sont en baisse ces six premiers mois. La Police genevoise rend toutefois les seniors attentif à la présence des pickpockets, en particulier dans les transports publics.

Une légère diminution des vols à l’astuce est également constatée à Fribourg par rapport à l’ensemble de l’année précédente. Durant le premier trimestre 2013, 40 vols de ce type ont ainsi été recensés (142 pour 2012, année complète), dont 28 victimes sont âgées de 50 ans et plus. Enfin, à Neuchâtel, les chiffres de 2013 ne sont pas encore encodés, mais la situation semble stable, selon la Police cantonale.

Seul réconfort face à ce type d’arnaque: le recours à la violence est extrêmement rare.

 

Sandrine Fattebert Karrab

 

Quelle attitude adopter?

Outre une méfiance accrue, les seniors peuvent aussi appliquer quelques règles élémentaires de sécurité, afin d’échapper aux pièges tendus.

En voiture

- Posez votre sac sous un siège, ou au plancher, par exemple, derrière le siège du conducteur;
- Verrouillez les portières passagers;
- Si vous devez sortir de votre véhicule, même brièvement pour une simple vérification, verrouillez votre voiture ou prenez votre sac à main en le tenant devant vous.

Dans la rue

- N’entrez pas en matière lors de sollicitations dans vos déplacements quotidiens;
- Ne retirez de l’argent qu’à l’intérieur d’un office de poste ou d’une banque, cachez la main qui compose le code avec l’autre main et prenez le temps de bien ranger votre argent (poches intérieures de veste + sac à main, par exemple);
- Ne retirez pas de grosses sommes d’argent ;
- Quittez l’office postal ou la banque d’un pas décidé, ne vous laissez pas distraire par des inconnus: regardez droit devant vous et ne répondez à aucune sollicitation, ne vous arrêtez pas;
- Faites-vous accompagner par une personne de confiance de votre entourage, en cas de retrait d’argent ou de paiement;
- Verrouillez la porte d’entrée de votre logement, même lorsque vous êtes à l’intérieur de celui-ci.

D’autres conseils sur www.votrepolice.ch et www.skppsc.ch (le site de la prévention suisse)

 

0 Commentaire

Pour commenter