Des mains douces malgré le gel et l’hiver

©Istock

Agressées par le froid et le gel hydroalcoolique, nos mains ont besoin de soins intensifs. Des expertes livrent leurs conseils beauté et santé.  

Naturellement peu hydratée, la peau des mains est fine et fragile. A son principal ennemi, le froid, s’ajoutent, cet hiver, les précautions prises pour se protéger du coronavirus, comme les lavages répétés et les lotions désinfectantes qui abîment le film protecteur de l’épiderme. Résultat : des mains desséchées, irritées, qui rougissent facilement. Les professionnelles des instituts de beauté savent comment rendre plus douces les mains abîmées. A l’Espace des Sens, à Lausanne, Claudia Queiroz s’est spécialisée dans la beauté des mains et des ongles. Elle explique les soins qu’il est possible de pratiquer chez soi : « Un geste important que beaucoup de personnes ne font pas parce qu’elles le croient inutile, c’est le gommage ! Il élimine les cellules mortes et permet à la crème hydratante qu’on applique ensuite d’être beaucoup plus efficace. Sur la peau fine des personnes âgées, il faut pratiquer le gommage très délicatement, une fois par semaine. »

 

Le masque douceur pour réparer sa peau

Ensuite, l’idéal est d’enfiler un gant en plastique imbibé de produits hydratants et de laisser la crème agir pendant une vingtaine de minutes. Le top, ce sont des gants spéciaux, appelés « masques pour les mains », que l’on trouve dans les instituts et certains commerces. Ils sont enduits, à l’intérieur, de substances hydratantes et vitaminées. « S’enduire les mains de crème à longueur de journée, alors qu’on ne cesse de les désinfecter, ne sert pratiquement à rien, note Claudia Queiroz. Pour une bonne efficacité des crèmes ou des huiles, c’est le soir qu’il faut les appliquer, avant de se coucher. » Elle ajoute que, à la maison, la meilleure protection consiste à porter des gants pour faire la vaisselle ou le ménage.

 

Choisir les bons produits pour la peau

Esthéticienne, Marie Meylan pratique les soins ayurvédiques dans le même institut : « Il faut être prudent, précise-t-elle, avec les produits qui sont en contact avec notre peau. Certains sont très agressifs, comme le sodium laureth sulfate. Il s’agit d’un produit décapant, utilisé au départ comme un dégraissant industriel, qui a ensuite été ajouté progressivement aux produits ménagers, à des savons et à des shampoings. C’est un composant à éviter, tout comme l’alcool, si l’on veut protéger la peau. » Que penser des crèmes pour les mains qui contiennent de la paraffine ? « Je ne les recommande pas. La paraffine fait une couche de protection sur la peau, mais elle ne nourrit pas. Elle reste en surface et provoque un faux effet hydratant. »

Les meilleures amies des mains sont les huiles. Huile d’argan, d’olive, d’amande douce… « Toutes les huiles sont bonnes pour les mains, ajoute Marie Meylan. Elles apportent des nutriments différents et on peut les alterner en 
y ajoutant une crème hydratante. L’huile de macadamia, par exemple, est très nourrissante. Quant à l’huile végétale de ricin à laquelle on ajoute quelques gouttes d’huile essentielle d’encens, elle favorise la pousse des ongles. Il faut citer aussi le beurre de karité, qui possède beaucoup de vertus dermatologiques. »

 

Marlyse Tschui

0 Commentaire

Pour commenter