publicité
allergies aliments cosmétiques faune flore acariens
Episode 6 / 8

Les allergènes s’invitent à table

Depuis une bonne quarantaine d’années, les statistiques des allergies alimentaires ont explosé dans les sociétés occidentales, suisse comprise. Cheffe de clinique au CHUV, la Dre Stéphanie Petitpierre désigne clairement quelques coupables de cette évolution.
allergies alimentaires, intolérance nourriture santé médecine
La hausse des allergies est en partie due à la diversification de l'alimentation au cours des dernières décennies, en particulier dans les pays riches. © iStock

Bien sûr, la génétique n’est pas innocente. Dans bon nombre de cas, les individus se retrouvent prédisposés à souffrir d’allergies alimentaires. Mais elle n’explique de loin pas la progression foudroyante du nombre de réactions observées ces trois à quatre dernières décennies. De 1% dans les années septante, elles concernent aujourd’hui entre 6% et 8% de la population, à en croire Santé-Médecine. Le Centre d'Allergie Suisse rappelle pour sa part qu’une personne sur cinq se plaint, lors de sondages, d’allergies alimentaires, mais seuls 2% à 8% des cas peuvent être prouvés.

A défaut de chiffres précis, l’explosion du nombre de cas est avérée, depuis les années soixante et septante. C’est là que tout a commencé. «Actuellement, on l’explique par la théorie hygiéniste, note la Dre Stéphanie Petitpierre, spécialiste en allergologie et immunologie clinique au CHUV. Peu à peu, avec l’amélioration des mesures d’hygiène et les progrès de la...

publicité

La suite est réservée à nos abonné·e·s

Découvrez nos offres d’abonnement

En lecture
Les allergènes s’invitent à table
publicité