publicité
Opinion

Les Huns étaient-ils des réfugiés climatiques?

- mar. 01/11/2022 - 00:00
Le mois de Monsieur Météo, la chronique de Philippe Jeanneret.  
Chronique le mois de Monsieur Météo Philippe Jeanneret
Philippe Jeanneret © Jay Louvion / RTS

L’étude des climats anciens a démontré que l’arrivée des Huns dans l’Est de l’Europe était liée à l’avènement d’une longue période de sécheresse en Asie centrale. Peut-on, pour autant, parler de réfugiés climatiques, à l’instar de l’historien Kyle Harper dans son ouvrage Comment l’Empire romain s’est effondré? La question mérite d’être posée.

Les faits sont avérés, les Huns ont été confrontés à une redoutable sécheresse dans le nord de la Chine et en Asie centrale entre 350 et 370 après J.-C. Ne disposant plus de l’eau et des pâturages nécessaires pour leurs animaux, ils ont été obligés de quitter leurs contrées. La situation des Huns présente un certain nombre d’analogies avec la définition de réfugiés climatiques: «Personnes forcées de quitter leur habitat de façon temporaire ou permanente, en raison d’une rupture environnementale (d’origine naturelle ou humaine) mettant en péril leur existence ou affectant sérieusement leur qualité de vie.» Mais elle ne...

publicité

La suite est réservée à nos abonné·e·s

Découvrez nos offres d’abonnement

En lecture
Les Huns étaient-ils des réfugiés climatiques?
publicité