publicité
Opinion

Faut-il adapter la stratégie de financement de la 13e rente?

Frédéric Rein, Journaliste - sam. 01/06/2024 - 10:03
Le 3 mars dernier, l’initiative pour une 13e rente AVS a été acceptée par une majorité du peuple et des cantons. Mais tous ne s’accordent pas sur la manière de la financer. Débat.
débat politique opinion financement 13e rente AVS cotisations gauche-droite
Après l'acceptation en votation d'une 13e rente AVS par année, les parlementaires fédéraux doivent proposer un moyen de la fnancer. © iStock

 Le débat politique de générations du mois de juin 2024.

publicité

Le planning du Conseil fédéral n’est pas réaliste”

débat retraite 13e rente votation fédérale financement
Johanna Gapany
Conseillère aux États (PLR/FR)

La Commission de la sécurité sociale du National, avec sa majorité bourgeoise, propose de reporter le choix stratégique de financement de la 13e rente à la prochaine vaste réforme de l’AVS, soit en 2030. Pourquoi?
Johanna Gapany (POUR): Car, durant toute la campagne, les initiants ont dit à la population qu’il y avait suffisamment d’argent dans le fonds AVS et qu’il était tout à fait possible de verser une 13e rente. Une fois la décision prise, la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider est pourtant venue avec une proposition d’augmentation de la TVA et des cotisations salariales. Ce n’est pas correct et cela pose plusieurs problèmes. 

Lesquels?
D’une part, comme la population est déjà sous pression, il n’est pas question d’augmenter maintenant la TVA. D’autre part, la classe moyenne qui travaille passerait doublement à la caisse: une fois via la TVA, une fois via les cotisations salariales, alors qu’elle aussi est fébrile. Ces deux mesures sont à mes yeux antisociales. En plus, cette solution de financement n’impacte pas les personnes qui perçoivent des rentes à l’étranger, ce qui n’est pas normal.

Selon vous, si on se laissait jusqu’à la réforme AVS 26, en 2030, la solution de financement pourrait donc être meilleure?
Soyons clair: il n’est pas question de reporter le versement de la 13e rente, mais la solution actuelle proposée par le Conseil fédéral pèse beaucoup trop sur la classe moyenne et les travailleurs. Un financement mixte doit être proposé par le Conseil fédéral. Et plus il sera réactif, plus vite cette solution pourra entrer en vigueur. De plus, s’il y a une augmentation de la TVA, comme proposé par le Conseil fédéral, la population devra la voter, et je doute que cela puisse être fait aussi rapidement que nécessaire.

Le versement de cette 13e rente est indispensable et urgent”

débat retraite 13e rente votation fédérale financement
Brigitte Crottaz
Conseillère nationale (PS/VD)

La majorité bourgeoise de la Commission de la sécurité sociale veut reporter le choix de la stratégie de financement de la 13e rente à 2030. S’agit-il d’une bonne idée? 
Brigitte Crottaz (CONTRE): Pas du tout. Lors de la votation, la population a décidé que la 13e rente soit versée dès 2026. Le gouvernement a donc choisi de vite avancer pour concrétiser cette initiative et le Conseil fédéral s’est engagé à garantir la mise en place et le financement de la 13e rente dès 2026 en proposant les deux mêmes modèles de financement avancés par les initiants: une seule augmentation des cotisations paritaires ou une augmentation plus faible des cotisations et une légère élévation de la TVA. La stratégie de financement de la 13e rente doit être réglée dès maintenant!

Est-ce une manière de s’opposer à la volonté du peuple? 
Totalement. Vu la baisse du pouvoir d’achat d’une grande partie des retraités, le versement de cette 13e rente est indispensable et urgent. Les partis bourgeois qui tergiversent actuellement oublient qu’une bonne partie de leur électorat a voté en faveur de cette initiative populaire.

Comprenez-vous toutefois les arguments bourgeois? 
Ce sont les mêmes qu’avant la votation, à savoir que les prévisions estiment que l’AVS aura des difficultés financières à partir de 2030 et qu’il faut déjà s’en préoccuper. Le camp bourgeois propose ainsi d’attendre la réforme AVS 26, qui présentera des pistes pour le financement au-delà de 2030. Cette stratégie vise, in fine, à repousser cette décision sur le financement pour faire passer à ce moment-là une augmentation de l’âge de la retraite en contrepartie du versement de la 13e rente. La majorité bourgeoise dit au Conseil fédéral d’accélérer la réforme 2026 et d’y inclure le financement de la 13e rente, mais on connaît bien la lenteur des processus des réformes, avec les débats parlementaires, puis le possible référendum. Attendre la fin de cette révision pour financer la 13e rente est donc irréaliste.

En lecture
Faut-il adapter la stratégie de financement de la 13e rente?
publicité