publicité
Loisirs

Le rosé, star de l’été

Jean-Marc Rapaz, Journaliste - sam. 01/07/2023 - 00:00
Longtemps dénigré, le vin rosé s’impose dorénavant dès l’été venu. Sélection de quatre cuvées suisses à moins de 20 francs, plus un coup de cœur de Yanna Delière, fondatrice du "Journal du Sommelier".
Le rosé, star de l’été
Un bon rosé suisse à prix modéré, c'est possible. © iStock

Brad Pitt, le basketteur Tony Parker ou encore Patrick Bruel ne jurent désormais plus que par lui: le rosé. Longtemps considéré, à tort d’ailleurs, comme un bâtard, par les amateurs de divin breuvage!  Alors, rectifions tout de suite: non, ce n’est pas un mélange de vin rouge et de blanc. «C’est un rouge à macération très courte, parfois quelques minutes seulement», explique Yanna Delière, fondatrice du Journal du Sommelier. Pour elle, sa mauvaise réputation était due surtout à des importations de masse de bouteilles à bas prix. Du coup, cette passionnée a sélectionné, pour nous, quatre rosés suisses à moins de 20 francs, en y rajoutant son coup de cœur pour quelques francs de plus.

Œil de Perdrix du Château d’Auvernier: 18 fr. 20 (NE)

Au Château d’Auvernier, on produit du vin de génération en génération depuis 1603. Une histoire de famille qui perdure avec la passation récente du domaine à Henry Aloys Grosjean. Ce rosé de pinot noir est un classique de la région de Neuchâtel. À la fois frais et complexe, il peut convenir lors d’un apéritif comme accompagner un repas estival. 

Domaine des Dix vins, Rose des vents: 14 fr. (GE)

Ancien DJ, Raphael Piuz a troqué ses platines pour des vignes. Une nouvelle vie qu’il nourrit de ses expériences passées et, notamment, de ses voyages. En effet, entre deux concerts, Raphael a visité des caves aux quatre coins de la planète. Aujourd’hui installé dans le canton de Genève, il développe un mini conservatoire d’une soixantaine de cépages sur quatre hectares. Cette multitude de variétés donne à ses vins des expressions bien à part.

Domaine Montimbert, Rosé: 18 fr. (VD)

La vigneronne Christin Rütsche a fait ses gammes en Suisse et en Italie avant de reprendre le domaine de son premier stage. Maintenant installée sur les hauteurs de Chardonne, la Thurgovienne a planté ses racines dans ce terroir majestueux. C’est là que sa passion pour la viticulture a commencé. Cette cuvée, faite à base de garanoir et de gamay, séduit par son profil fruité. 

Klus 177 Rosé: 20 fr. (BL)

Antoine Kauffmann a longtemps voyagé et vinifié à travers le monde avant de revenir à son pays. Fort de ses expériences, il se lance dans le projet personnel de créer son domaine dans la région de Bâle, en 2017. Depuis, Klus 177 a su se faire une réputation pour ses vins de qualité et pour sa démarche environnementale. Ce rosé est un assemblage de cépages traditionnels et de cépages naturellement résistants aux maladies: pinot noir et cabernet jura, principalement, mais aussi Galotta et Mara. 

Cave Saint Germain: La Cascata 24 fr. (JU)

Des vignes à Moutier, c’est le défi relevé par Aurèle Morf. Un personnage attachant et déterminé à faire des vins avec son cœur. La créativité est, ici, un prérequis pour pouvoir palier au climat jurassien parfois rude. Et cette cuvée en est le parfait témoignage puisque qu’elle est réalisée avec une variété créée sur mesure pour la région par Valentin Blattner. Ce cépage est aujourd’hui identitaire au canton et en porte le nom: le cabernet jura.

>> Le site: journaldusommelier.ch 

publicité
En lecture
Le rosé, star de l’été
publicité