Madagascar - REPORTE

Du 07 mai au 20 mai 2020
Ce voyage est terminé
Durée: 14 jours
Prix: dès CHF 5100.-
Prix abonné: dès CHF 4950.-
  • Image de Madagascar - REPORTE
  • Image de Madagascar - REPORTE
  • Image de Madagascar - REPORTE
  • Image de Madagascar - REPORTE

Amoureux de nature et de traditions, ce voyage à Madagascar est fait pour vous ! En compagnie de votre guide malgache francophone, vous découvrirez les plus beaux parcs nationaux du pays, avec leur faune endémique et leurs paysages variant de la forêt primaire aux étendues arides ponctuées de baobabs. Vous visiterez des villages traditionnels en terre battue et rencontrerez diverses ethnies malgaches avant de vous reposer sur la plage d’Ifaty, au bord du canal du Mozambique. Intégrant plusieurs balades à pied, ce voyage vous offrira un véritable kaléidoscope des richesses naturelles du pays agrémenté de rencontres chaleureuses avec la population. Un savoureux mélange d’Afrique et d’Asie, unique en son genre...Sans oublier que, dans ce pays à tout point de vue atypique, la majorité de la population parle le français ! Tout au long de ce circuit, vous logerez dans des établissements confortables spécialement sélectionnés pour leur qualité et leur charme. Nul doute que la Grande Ile et ses espèces endémiques vous envoûteront...

Jeudi 7 mai 2020 : Genève - Paris - Antananarivo

Départ tôt le matin de Genève à destination d’Antananarivo, avec un transit à Paris. Arrivée à Antananarivo en fin de journée, accueil à l'aéroport et transfert à l'hôtel. Vous séjournerez à l’hôtel Au Bois Vert, implanté dans un parc de 3 hectares. L’ameublement ainsi que la décoration des chambres, uniques en leurs genres, sont de conception locale. Les ouvertures vers l’extérieur, assurent une communion de tous les instants avec la nature, sous la lumière si particulière de Madagascar. Le restaurant de l’hôtel Au Bois Vert est connu de tous les Tananariviens qui aiment venir en fin de semaine en famille pour déguster les viandes et produits de la mer entièrement cuisinés au feu de bois. Nuit à l'hôtel Au Bois Vert.

 

Vendredi 8 mai 2020 : Antananarivo – Antsirabe

Le matin, traversée des hauts-plateaux aux fantastiques paysages de rizières en terrasses pour rejoindre la ville thermale d'Antsirabe, la seconde ville industrielle de la Grande Ile (4 heures de route). Déjeuner au restaurant « au Coin du foie gras » à Behenjy. L’après-midi, arrêt à Ambatolampy pour la visite d'un atelier artisanal de récupération, confectionnant des objets en corne de zébu, miniatures, broderies et travail de pierres précieuses et semi-précieuses de Madagascar. Installation à votre hôtel et fin de journée pour explorer la ville d’Antsirabe, située à 1’500 m d'altitude dans une cuvette entourée de volcans. Elle possède le climat le plus frais de Madagascar ainsi que de nombreuses sources d'eau thermale ou minérale encore exploitées aujourd'hui. Situé à deux pas du centre-ville d’Antsirabe, l’écolodge Les Chambres du Voyageur jouit d’un cadre unique, implanté au cœur d’un splendide jardin botanique et de son plan d’eau aménagé, où vous pourrez observer tortues et caméléons. Ses 10 bungalows, d’architecture typique malgache, disposent tous d’un espace jar- din. L’aménagement intérieur est simple mais chaleureux et confortable. Nuit à l’Ecolodge Les Chambres du Voyageur.

 

Samedi 9 mai 2020 : Antsirabe - Ambositra - Ranomafana

Antsirabe est aussi la capitale des pousse-pousse. Elle en compte le plus grand nombre par habitant parmi toutes les villes du pays. En matinée, vous vous ba- laderez dans la ville en pousse-pousse. Puis, traversée de la région de Manandona considérée comme le 3ème grenier à riz de Madagascar, en direction du parc national de Ranomafana (trajet environ 6 heures). Passage par Ambositra, réputé par ses sculptures sur bois précieux, où vous déjeunerez. Possibilité de visiter un atelier de sculptures et marqueteries, et de faire quelques achats. Vous séjournerez à l'hôtel Thermal, blotti dans l'écrin vert du site renommé de Ranomafana. Cet hôtel dispose de 3 bâtiments aménagés sur la réplique de l'ancienne cons- truction, avec 21 chambres confortables, un restaurant et un bar convivial. Nuit à l’hôtel Thermal.

 

Dimanche 10 mai 2020 : Ranomafana - Fianarantsoa – Tsaranoro

Visite matinale du parc national de Ranomafana (qui signifie « eaux chaudes ») créé en 1991, et qui s’étend sur 41’600 ha. Constitué de forêt humide, il abrite une grande biodiversité et de nombreuses espèces endémiques, dont 12 espèces de lémuriens, 118 espèces d’oiseaux, 8 espèces de chauves-souris, ainsi que de nombreux rongeurs, reptiles, batraciens, poissons (anguilles), araignées et papil- lons. Le parc est aussi le réservoir génétique de certaines espèces végétales rares et endémiques. Il est parcouru par de nombreux cours d’eau qui sont les affluents du fleuve Namorona. Route pour Fianarantsoa et déjeuner. L’après-midi, découverte de la fabrication de papiers Anteimoro à Ambalavao, puis continuation pour Vohitsaoka. Transfert en 4x4 pour joindre la vallée de Tsaranoro et le parc national de l'Andringitra (4h de route en tout). Installation dans votre camp au cadre grandiose : le Tsara Camp. Il propose 15 grandes tentes safari aménagées, dotées de deux lits simples ou d’un lit double, d’une moustiquaire, d’une table de chevet, d’une penderie, d’une table et de deux chaises. Chaque tente possède sa propre salle d’eau avec douche (eau chaude solaire), lavabo et toilettes. Le restaurant sert des spécialités franco-malgaches de qualité. L'électricité est disponible le matin et le soir uniquement. Nuit au Tsara Camp.

 

Lundi 11 mai 2020 : Tsaranoro

La vallée du Tsaranoro est un site intégré dans le parc national de l’Andringitra. Cette gigantesque falaise est connue mondialement des grimpeurs et aventureux et offre de splendides paysages, dominés par les montagnes. La nature, les traditions et le mystère qui entourent la vallée du Tsaranoro font de cette région un lieu mystique à découvrir. Avec plus de 30 espèces d’orchidées et 13 espèces de lémuriens dont le Lémur Catta, qui est écotype à ces montagnes, la forêt est composée d’une faune et une flore exceptionnelle. Le matin, départ pour une balade au cœur de la forêt sacrée de Tsaranoro à la recherche des Lémurs Catta, les lémuriens à queue annelée puis visite des villages et découverte des coutumes des habitants de la vallée. Déjeuner pique-nique. La forêt sacrée est aussi un lieu où vous trouverez beaucoup de tombeaux Bara et Betsileo. Une piscine naturelle vient s'ajouter à l'enchantement de cette forêt. Retour au lodge dans l’après-midi. Nuit au Tsara Camp.

 

Mardi 12 mai 2020 : Tsaranoro - Ranohira

Le matin, départ pour le parc national d’Isalo et la ville de Ranohira en passant par les étendues vert et rouge du plateau de l’Horombe (5h de route). Vous traverserez le territoire des bouviers pasteurs Bara. Arrivée et installation à l’hôtel. Déjeuner au restaurant de l’hôtel. L’après-midi, route pour Ilakaka pour la découverte des spectaculaires mines de saphir à ciel ouvert de la société Color line, ainsi que la taille de ces pierres précieuses dans le showroom, dont le propriétaire est un gemmologue suisse. Au retour, un apéritif vous sera servi devant le spectacle du coucher de soleil. Vous séjournerez au Jardin du Roy qui dispose de 40 chambres réparties en bun- galows. Il constitue un très bel ensemble parfaitement intégré au décor naturel époustouflant. Avec bain ou douche, climatisées, les chambres sont très spa- cieuses et confortables et s’ouvrent toutes sur un vaste parc arboré. Nuit au Jardin du Roy.

 

Mercredi 13 mai 2020 : Ranohira - Massif de l'Isalo

Journée d’excursion dans l’Isalo, le parc national du Grand Sud, avec ses massifs montagneux de grès jurassique, s’étendant sur près de cent kilomètres, entaillé de profonds canyons, hérissé de pics, et peuplés de lémuriens et de baobabs nains. Berceau d’une nature sauvage particulière et d’un paysage hors pair, les amoureux des grandes escales seront séduits par ce parc. L’érosion de la roche y a taillé un relief ruiniforme variant de 820 à 1240m d’altitude avec des canyons profonds, des rivières, et une végétation rupicole abondante. Excursion jusqu’au canyon des lémuriens, ce massif gréseux où l'érosion s'est ingéniée à travailler la roche pour en créer de véritables sculptures naturelles. Observation des lémuriens à proximité du canyon. Déjeuner pique-nique. L’après-midi, continuation de la balade pour rejoindre la cascade des nymphes et la piscine noire puis retour sur Ranohira. Durant la visite, vous verrez des espèces endémiques du massif tels que les fameux pachypodium surnommés "les baobabs nains". Nuit au Jardin du Roy.

 

Jeudi 14 mai 2020 : Ranohira - Tulear - Ifaty

Route pour Ifaty (6h) en traversant les forêts épineuses du Sud. Arrêt en cours de route au parc national de Zombitse, réputé par sa richesse en oiseaux rares endémiques de Madagascar. On peut y trouver également plusieurs espèces de lémuriens et de baobabs. Reprise de la route, durant laquelle vous pourrez observer des cases et des tombeaux Mahafaly. Arrivée à Tulear et déjeuner au restaurant. L’après-midi, transfert dans la baie d’Ifaty. La piste passe à travers les villages typiques de pêcheurs Vezo. Installation à votre hôtel en fin d’après-midi et moment pour profiter de la plage. Face au superbe lagon d'Ifaty, l'hôtel le Paradisier a un charme envoûtant. L'établissement fonctionne à l'énergie solaire et participe à la vie sociale et économique du village voisin. L'école du Paradisier accueille plus de cent élèves. Les chambres sont disposées dans de jolies bâtisses en pierre, palissandre et végétaux, posées sur les dunes de sable blond, bordées d'extravagantes euphorbes. La piscine à débordement offre une vue sur l'infini, sans le moindre obstacle. Le restaurant propose une cuisine "Terre-Mer" d'une simplicité souveraine, avec des spécialités malgaches, françaises et italiennes dans un cadre exceptionnel et des vins en provenance des meilleurs vignerons d'Afrique du Sud et d'Amérique. Nuit à l'hôtel Le Paradisier.

 

Vendredi 15 mai 2020 : Ifaty

Journée libre à Ifaty pour profiter de la plage et des activités proposées par votre hôtel (avec supplément). Déjeuner libre. Possibilité de plonger avec bouteilles ou palmes, masque et tuba; de faire une excursion en pirogue sur le lagon de Ranobe à la découverte de la barrière corallienne d'Ifaty; de visiter un arboretum où l'on peut trouver entre autres des baobabs bouteilles, des pachypodiums, des didieracées, plusieurs variétés d'oiseaux dont le tisserin Sakalava, des perroquets... Diner agrémenté par une animation folklorique de la région. Nuit à l'hôtel Le Paradisier.

 

Samedi 16 mai 2020 : Ifaty - Tulear - Antananarivo

Matinée libre pour profiter de la plage. En début d'après-midi, transfert à l’aéroport de Tuléar et vol pour Antananarivo. Arrivée en début de soirée, accueil et transfert à votre hôtel, le Palissandre, situé à flanc de colline, en plein centre de la ville. Nuit au Palissandre Hôtel & Spa.

 

Dimanche 17 mai 2020 : Antananarivo - Andasibe

Le matin, départ pour la région d’Andasibe (4h de route) en traversant des paysages à succession de cultures et villages typiques de la région Merina. Arrêt à la réserve exotique de Mandraka, réputée pour ses petits animaux typiques de l’Est et ses beaux papillons que vous pourrez observer de près. Déjeuner à Moramanga, puis arrivée en milieu d’après-midi dans la région d’An- dasibe. Visite de la réserve privée Vakona où vous pourrez observer des lémuriens en semi-captivité, des oiseaux et un parc de crocodiles. Le soir, possibilité de faire une première visite de la réserve pour l'observation des lémuriens crépusculaires et nocturnes. Vous séjournerez au meilleur hôtel de la région, le Vakona Lodge, niché au cœur d’une forêt luxuriante offrant une végétation abondante et une diversité spectaculaire d’espèces sauvages. L’hôtel dégage un charme rustique qui se marie parfaitement avec le paysage environnant. Doté d’une vingtaine de bungalows bien décorés, équipés et con- fortables, l'hôtel dispose d'un restaurant et propose de nombreuses activités. Nuit au Vakona Forest Lodge.

 

Lundi 18 mai 2020 : Analamazaotra - Antananarivo

Visite de la réserve d’Analamazaotra, une aire protégée constituée principale- ment de forêts primaires, à proximité du parc national d'Andasibe-Mantadia, plus difficile d’accès. Elle abrite une grande biodiversité, dont des espèces endémiques très rares et des espèces en danger d’extinction. C’est l’un des rares endroits où peut être observé l’Indri indri, le plus grand des lémuriens, pouvant atteindre 1.15m de hauteur. Cette visite sera suivie d’une présentation sur les lémuriens de la réserve par Mme Marie Randrianasolo, une spécialiste en faune et flore qui travaille étroitement pour la conservation internationale à Madagascar. Déjeuner puis retour sur Antananarivo dans l’après-midi (3h30 de route), installation à votre hôtel et diner au restaurant La Varangue. Nuit au Palissandre Hôtel & Spa.

 

Mardi 19 mai 2020 : Antananarivo

Visite de Tana, avec la découverte du marché artisanal où l'on peut trouver toute sorte d'artisanats venant des quatre coins de l'île tels que broderies, maroquineries, miniatures, vanneries, pierreries semi-précieuses, ... Puis découverte de la place de l’Indépendance et de la ville haute, haut-lieu de l'histoire malgache et où se trouvent entre-autre, le palais des Premiers Ministres et le palais de la Reine récemment reconstruit, et d’où l'on a une vue panoramique de la capitale. Une chambre sera à votre disposition jusqu'au soir pour vous rafraichir et vous reposer. Diner à l’hôtel, puis transfert à l'aéroport pour votre vol de retour. Nuit dans l'avion.

 

Mercredi 20 mai 2020 : Antananarivo - Paris - Genève

Arrivée en début d’après-midi sur les bords du Léman après un transit à Paris.

 

 

Prestations incluses :

  • Les vols internationaux Genève - Antananarivo - Genève avec Air France, en classe économique, toutes taxes comprises
  • Le vol interne Tuléar – Antananarivo en classe économique, toutes taxes incluses
  • Le logement en chambre double ou twin standard dans les hôtels de charme mentionnés ou similaires avec petit déjeuner
  • La pension complète durant tout le voyage (sauf le repas de midi durant la journée libre à Ifaty)
  • Tous les transports et transferts mentionnés dans le programme en minibus privé avec un chauffeur francophone
  • Un guide naturaliste malgache francophone durant tout le circuit
  • Toutes les visites et excursions mentionnées, y compris les droits d’entrée pour les sites et parcs mentionnés
  • Les frais de visa
  • Une documentation de voyage, comprenant notamment un guide de voyage.

 

Prestations non-incluses :

  • Les boissons
  • Les activités optionnelles et le déjeuner à Ifaty, lors de la journée libre
  • Les pourboires et dépenses personnelles
  • L’assurance annulation et rapatriement obligatoire.

Prix par personne en chambre double, abonné :                                 CHF   4'950.-

Supplément non-abonné :                                                                CHF      150.-

Supplément en chambre individuelle :                                               CHF      750.-

Sur la base de 10 à 16 personnes, sous réserve de disponibilité au moment de la réservation.

Le choix des hôtels, des compagnies aériennes et des guides est donné à titre indicatif. Si pour des raisons de capacités, ils venaient à ne plus être disponibles, nous réserverons des prestations équivalentes.

 

 

Points Forts du Voyage

  • Un voyage à un rythme agréable avec plusieurs étapes comportant 2 nuits consécutives
  • Plusieurs balades et randonnées pour être au plus proche de la nature
  • Un itinéraire traversant Madagascar des Hauts-Plateaux à la côte Sud-Ouest
  • Une grande variété de paysages : rizières, forêt primaire, massifs montagneux, désert parsemé de baobabs, littoral…
  • La visite de plusieurs parcs nationaux en compagnie de guides naturalistes, à la rencontre de la faune et de la flore endémique
  • Un excellent guide francophone, spécialiste de Madagascar
  • Des rencontres avec plusieurs ethnies malgaches différentes
  • Deux jours de plage pour se reposer de la traversée de l'île.

Niveau de marche : facile à modéré. Ce voyage comporte plusieurs marches d’un niveau facile à modéré, sans difficulté technique et de maximum 4 heures. Toutes les balades sont facultatives. Voyage accessible à toute personne ayant une pratique régulière de la marche. Pas de problèmes d’altitude.

Madagascar: Posée dans l’océan Indien comme l’empreinte d’un immense pied gauche, « l’île continent » longue de 1600 kilomètres et large de 600, représente la surface de la France et du Benelux réunis. Proche du continent africain mais métissée d’Asie, cette île étonnante est caractérisée par sa variété géographique, climatique, culturelle et ethnique. Sillonnée en son centre par une chaîne de montagnes et des hauts plateaux, l’île connaît en sa partie occidentale un climat sec et une végétation du type savane, tandis qu’à l’Est, les versants plus abrupts sont couverts de forêt tropicale humide jusqu’à la côte de l’océan Indien. C’est la région la plus arrosée de l’île. Au sud du tropique du Capricorne, on trouve un semi désert ou une « forêt d’épineux » (le bush), adaptés à la sécheresse persistante. En passant d’une région à l’autre, le voyageur a l’impression surprenante de changer de pays, grâce aux grandes différences biogéographiques. Les écosystèmes de Madagascar possèdent une flore et une faune que l’on ne trouve nulle part ailleurs. L’île est un véritable laboratoire vivant qui attire nombre de chercheurs et naturalistes car le caractère insulaire, et donc l’isolement, ont permis à l’évolution de créer des formes de vie tout à fait exceptionnelles, à l’instar de l’archipel des Galápagos en Équateur. La flore est étonnante par son abondance (environ 1000 espèces) et par son haut niveau d’endémisme (80%), et la faune remarquable par la diversité des oiseaux, insectes, amphibiens et mammifères typiques de l’île, notamment 31 espèces de primates primitifs que sont les lémuriens.

Antananarivo: En 1610, le roi Andrianajaka, qui régnait déjà sur les collines environnantes, s’empara d’Analamanga, la Colline Bleue, sur laquelle il bâtit son Rova (enceinte royale). Il y installa mille guerriers pour garder sa ville, qu’il baptisa Antananarivo, ou la ville des mille (rebaptisée Tananarive en 1895, date de l’annexion de Madagascar par la France). C’est en 1787 que le Grand Roi Andrianampoin- merina monta sur le trône et entreprit la réunification de l’île avec pour devise : « la mer sera la limite de mon royaume ». En 1810, son fils Radama Ier lui succéda. Il signa des traités avec les Européens, à qui l’accès à l’Imerina fut enfin autorisé. Souverain éclairé, Radama voulut apprendre à lire et à écrire et favorisa la créa- tion d’écoles pour ne pas être, disait-il, le roi d’un peuple barbare et ignare. Lui succéda la despotique Ranavalona Ière, qui freina considérablement l’essor du pays dans le but de préserver les croyances ancestrales des influences étrangères. A sa demande, Jean Laborde fit bâtir, en 1839, l’actuel   « Rova » ou Palais royal, haut lieu historique de la capitale. Puis vint la douce Ranavalona II, qui réorganisa l’administration malgache et créa les codes civil et pénal. Enfin vint Rana- valona III, qui finira en exil à Alger après avoir signé, en 1885, un traité de paix (en réalité un protectorat) avec la France. La présence française va durer jusqu’en 1960, date à laquelle Madagascar obtint son indépendance. La République fut proclamée et M. Philibert Tsirananana élu premier président de la République. En 1972, le régime fut renversé et remplacé par un régime militaire soutenu par l’Amiral Didier Ratsiraka jusqu’en 1991. 1992 voit l’avènement de la IIIe République de Madagascar. Aujourd’hui la capitale compte un peu moins d’un mil- lion d’habitants pour une population totale estimée à 12 millions d’habitants. Il y a environ 2000 ans, l’être humain a conquis cette île alors vierge. Venus de Malaisie et d’Indonésie d’une part, et d’Afrique orientale d’autre part, ces peuples ont fusionné pour créer une civilisation afro-asiatique exceptionnelle, composée de 18 ethnies différentes. Ce qui relie d’abord les Malgaches entre eux, c’est le culte de leurs ancêtres et de leurs morts, qui s’exprime par des rites honorifiques et par des systèmes complexes d’obligations et d’interdits, mais aussi l’amour de la terre, car les Malgaches vivent avant tout de l’agriculture (riz) et de l’élevage (zébu). La déforestation est d’ailleurs le problème environnemental majeur du pays, mais il existe de nombreux parcs nationaux et réserves créés afin de préserver cette nature riche et exceptionnelle que nous vous proposons de découvrir.