La vie s’est installée à Diabolo Menthe!

Un an après son ouverture, la vie s’est organisée dans le bâtiment résidentiel pour seniors, dont la gestion sociale a été confiée à Pro Senectute-Fribourg.

A l’approche du mois de janvier, Jean-Marc Groppo, directeur de PS – Fribourg sait que l’un des services proposés depuis 2006 par ses équipes sera bientôt très demandé: celui concernant les déclarations d’impôt. «Ce passage obligé est source de gros stress pour les personnes âgées. Elles craignent l’éventuelle sanction liée à un oubli ou à un document mal rédigé. De janvier à avril, nous croulons donc sous les demandes. Au début de 2016, notre équipe de bénévoles, composée d’une quinzaine de retraités ayant travaillé dans la finance, a rempli 861 déclarations! Pour ces anciens professionnels, pouvoir se réinvestir dans un domaine où ils sont qualifiés est également une démarche importante.»

 

Pro Senectute et ses volontaires planifient et organisent les rendez-nous, reçoivent les personnes dans les bureaux ou se déplacent à domicile, si nécessaire, sécurisent les données et conservent les déclarations d’année en année, en échange d’un défraiement de 60 fr.

Un accompagnement subtil

En dehors de la vaste palette de services mis à disposition des aînés, PS – Fribourg gère la conciergerie sociale de l’immeuble de sept étages au rez-de-chaussée et dans lequel quarante-deux studios et appartements neufs sont réservés aux seniors. Un an après son ouverture, Jean-Marc Groppo, est heureux d’être impliqué dans ce quotidien particulier, même s’il reconnaît qu’il n’est pas toujours facile: «Une trentaine d’appartements sont aujourd’hui loués, il en reste donc une douzaine de vacants. Au début, nous partions avec une feuille blanche sur laquelle il fallait tout écrire. Nous aurions parfois voulu que la route soit plus droite, mais elle se dessine toute seule, au fil des jours. Je dirais que ce qui nous marque le plus, c’est l’impact que peuvent avoir les problèmes de santé sur la vie des personnes. Nous sommes confrontés à la maladie, aux traitements lourds, et nous sommes aussi là, avec nos bénévoles, pour écouter nos locataires, pour les soutenir, trouver les bons mots. Nous avons malheureusement eu à affronter notre premier décès. Il est impossible de rester insensibles…»

Entre rires et larmes

Par bonheur, comme partout, le quotidien est aussi jalonné de joie et de petits bonheurs. Cet été, la vie du quartier a intégré les habitants de la résidence spontanément. Les seniors caressent les cheveux des bambins de la crèche voisine lorsque ceux-ci sont de sortie, les ados palabrent devant l’immeuble sans imaginer que le directeur travaille derrière les persiennes presque closes, des parties de foot s’organisent sur la zone piétonne … Des salades, des courgettes et des tomates ont poussé dans les jardins suspendus installés à cet effet, cultivées par des seniors amateurs de potager. De petits événements, comme les journées pizza ou des petits-déjeuners, sont orchestrés à la cafeteria et, en septembre, l’inauguration officielle, qui a eu lieu dix mois après l’ouverture, a attiré en masse les habitants du quartier et d’ailleurs. Les locataires de l’immeuble ont pris l’habitude de venir s’épancher auprès des employés et des bénévoles de Pro Senectute qui recueillent les confidences douloureuses, tendres ou drôles. Entre une personne qui annonce qu’elle a acheté une perruque lui permettant de dissimuler les méfaits de la chimio sur ses cheveux et ce monsieur expliquant malicieusement qu’il va déserter le domicile conjugal pour aller dormir chez son fils, le temps de ses vacances, histoire de tenir compagnie à son chien, la réalité de tous les jours oscille entre joie et tristesse. La vie s’est installée naturellement à Diabolo Menthe…

Martine Bernier

Pro Senectute Fribourg, passage du Cardinal 18, 1700 Fribourg – www.fr.prosenectute.ch. Tél. 026 347 12 40 – info@fr.prosenectute.ch

Des cours de conduite pour se remettre en confiance

Pro Senectute Arc jurassien proposera, pour la troisième fois, ses cours de conduite pour seniors au début de l’année 2017, comme l’indique Mélanie Stadelmann, chargée de leur organisation: « Ils se composent de deux parties. La première, théorique, se déroule en groupe sur une matinée ou un après-midi, et permet de revoir les nouvelles règles de la circulation, telles que celles liées notamment aux ronds-points à double voie. La seconde phase, individuelle cette fois, est consacrée à une heure de pratique en compagnie d’un maître d’auto-école. Qui propose à chaque personne inscrite de faire le trajet de son choix qui lui est habituel, au volant de sa propre voiture. Le moniteur est bien sûr là pour aider ceux qu’il accompagne ainsi et, en aucun cas, pour faire de signalement sur une éventuelle carence physique ou autre.»

 

Dans ces conditions dénuées de tout stress, les dangers ou les pièges rencontrés au fil du parcours sont décodés, permettant au conducteur d’adopter un regard frais et plus attentif.

 

Ouvert aux seniors dès 60 ans, ce cours aura lieu en février ou en mars, en fonction des inscriptions. Son prix de base est de 80 fr. pour l’ensemble du cours, mais les personnes domiciliées sur le canton de Neuchâtel disposent d’une subvention de 50 fr. de la part du Service cantonal des automobiles et de la navigation.

Martine Bernier

Inscriptions et renseignements: Mélanie Stadelmann, tél. +41 32 886 83 39, melanie.stadelmann@ne.chwww.arcjurassien.prosenectute.ch

0 Commentaire

Pour commenter