Sexo: ce désir qui vient nourrir un élan de vie

©Istock

Est-ce normal d’avoir encore du désir pour un amant d’autrefois ? Charline, 84 ans

Contrairement à certaines idées reçues, le désir (et la libido) ne s’étiolent pas forcément avec le temps. Vous vous demandez s’il est normal — voire peut-être autorisé — de ressentir du désir pour l’un de vos précédents amants. Si certaines personnes préfèrent passer à autre chose et « jeter le bébé avec l’eau du bain » — ou l’amant avec le fleuve de la vie —, nombreuses sont celles qui gardent en souvenir les moments érotiques passés agréables, et désirent (ou désirent à nouveau) d’anciens partenaires. En soi, tout au long de la vie, nous gagnons des expériences et les mémoires de ces relations coexistent, parfois pour le plus grand bonheur de notre jardin érotique !

Quand la mémoire nourrit le désir

L’érotisme a cela de beau — comme un bon Bordeaux — qu’il s’enrichit généralement avec les années. Au fur et à mesure, nous pouvons venir remplir notre « dossier à fantasmes », et y piocher ce qui nous amène des sensations charmantes. Il n’est pas rare que plus nous prenons de l’âge, plus nous repensons à nos amours « de jeunesse » : ces dernières ont le goût intense des premières fois, qui laissent des marques parfois vives. Néanmoins, pour beaucoup de gens, s’autoriser à fantasmer n’est pas si évident, d’autant plus si elles sont en relation.
Si tel est votre cas, peut-être pourriez-vous vous questionner sur les parties de vous qui s’exprimaient avec cet amant et qui pourraient se raviver aujourd’hui ? Ce peut être une piste à proposer à votre partenaire actuel ou bien simplement à chérir dans votre intimité et, si possible, sans culpabiliser : chaque histoire est unique, et il est bon de célébrer la diversité de nos expériences et de nos rencontres !

 

« Je me souviens de ces yeux-là, lalala, lalala »

Que ce soit le souvenir d’une fois précise où l’on s’est aimé, d’une partie du corps de l’autre — sa fossette ou ses pattes d’oie quand il ou elle sourit —, d’une de ses expressions « bien » à lui ou à elle, de son regard posé sur notre personne, de l’amour partagé… tous ces points d’ancrage d’un désir viennent nourrir un élan de vie.
Se (re)plonger dans certains émois peut raviver des sensations, stimuler la sexualité, booster son feu intérieur. Ces réminiscences peuvent être puissantes, mais aussi, parfois, difficiles à vivre, amenant de la nostalgie ou des regrets : désirer cette personne qui a disparu de notre vie peut être frustrant et douloureux. Cela dit, cela peut aussi stimuler l’envie de la recontacter si elle est encore atteignable. De belles histoires se (re)nouent à tout âge, et il est courant d’entendre… « que l’on n’a plus rien à perdre » à essayer et que le jeu en vaut bien la chandelle…

 

Romy Siegrist
Psychologue FSP, sexologue

 

POSEZ TOUTES VOS QUESTIONS !
Souci, plaisir ou nouvelle pratique, vous avez certainement des questions brûlantes à poser à notre experte. Rien de plus simple : rendez-vous sur generations-plus.ch/sexo et déposez votre message.

Ou écrivez-nous à : 
Générations, Rubrique Sexo
Rue des Fontenailles 16
1007 Lausanne

0 Commentaire

Pour commenter