La naturopathie au fil des saisons

@istock

Envie de prendre soin de vous, cette année ? Un livre vous invite à le faire naturellement en vous offrant des conseils très simples pour prendre en main votre forme et votre santé au quotidien.

Naturopathe professionnel exerçant en France et au Canada, Loïc Ternisien a un credo : en matière de déséquilibres saisonniers, mieux vaut prévenir que guérir. Raison pour laquelle il a réuni ses connaissances en herboristerie, naturopathie et aromathérapie pour écrire un ouvrage proposant un suivi par saison. Naturopathie. Le guide saison par saison se fixe pour mission de nous donner un maximum de clés pour affronter efficacement les maux propres à chaque période de l’année. Et aux sceptiques qui doutent de l’utilité de la naturopathie, l’auteur explique que la méthode est ancestrale : « Depuis toujours, la nature apporte énormément à la médecine moderne. De très nombreux composés chimiques se retrouvent et sont fabriqués en laboratoire pour les médicaments, qui proviennent de la nature. L’exemple le plus flagrant est sans doute celui de l’aspirine, qui vient du saule. Je travaille beaucoup avec le corps médical et le corps scientifique qui reconnaissent que la médecine a sa force et que la naturopathie a la sienne. Nous sommes issus de la même source, mais nous avons pris des chemins différents, complémentaires.» Cela dit, suivant la pathologie, il est toujours conseillé de consulter un médecin.

En attendant, c’est parce qu’elle s’appuie sur une vision globale que la naturopathie s’attache à mettre l’accent sur la prévention permettant un entretien optimal du corps. Dans cet ouvrage très complet qui pourrait bien devenir une bible en la matière, le lecteur trouvera notamment une multitude de conseils, des étirements, des listes d’aliments à consommer, des rituels à observer, des cures détox à pratiquer et les plantes médicinales à privilégier. Voici un aperçu de quelques astuces utiles par saison.

EN HIVER

Les conditions météorologiques se durcissent et mettent les corps à rude épreuve. Le défi consiste à protéger nos voies respiratoires, à pallier le manque de luminosité, à éviter les carences en vitamines D… mais aussi à préparer l’arrivée du printemps et des allergies saisonnières. Sans oublier de nourrir la flore intestinale, essentielle pour empêcher les mauvaises bactéries de se glisser dans la circulation sanguine. Pour cela, il est conseillé de consommer au moins trois prébiotiques par jour comme le poireau, l’artichaut, les oignons ou le topinambour. Pour assurer un apport suffisant en vitamines A, B2, B6, une liste d’aliments est proposée, parmi lesquels figurent, en bonne place, la carotte, la citrouille, le foie, le persil, le paprika, le jaune d’œuf, le chou ou la levure de bière.

Dans la trousse à pharmacie en hiver :

• L’ail cumule les qualités parmi lesquelles celles d’être antiviral, antibactérien, antibiotique, antiparasitaire, antifongique, immunostimulant et expectorant… Il sera votre allié pour lutter contre les infections bactériennes, virales, la bronchite, l’asthme, la grippe, les maux de gorge, entre autres.

Comme pour toutes les plantes, il faut prendre connaissance des effets secondaires et des contre-indications possibles détaillées dans le livre. Il est ainsi déconseillé, si vous présentez un terrain allergique, des problèmes de coagulation, une inflammation du côlon, de l’hypoglycémie, de l’hyper- ou hypothyroïdie ou un diabète de type 1. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez, par jour, prendre 5 à 30 gouttes de teinture mère d’ail.

Conseil pour… calmer une pharyngite / laryngite

N’attendez pas que la maladie soit installée pour réagir. Dès les premiers symptômes, buvez deux litres d’eau par jour, évitez les produits laitiers, le sucre, la farine blanche et les autres aliments inflammatoires, et consommez de l’ail, des oignons, du miel et des aliments riches en chlorophylle. Des apports de vitamine C et de propolis d’abeille sont aussi conseillés, assortis à des gargarismes d’orme rouge deux à trois fois par jour. Vous pouvez également prendre 10 gouttes de teinture mère d’échinacée quatre fois par jour.

PRÉPARER LE PRINTEMPS

En naturopathie, le printemps se prépare en hiver, dès le mois de février. Si vous souffrez de rhinite allergique ou de rhume des foins, sachez qu’une cure d’œufs de caille à raison de deux à quatre œufs par jour, et une consommation quotidienne de tisane d’ortie vous aideront à prévenir les réactions allergiques. Une cure dure trois à quatre semaines.

EN ÉTÉ

L’heure est venue de prendre le temps de vous reposer, de prendre soin de votre peau, de soigner les affections saisonnières et de préparer l’arrivée de l’automne.

Surveillez vos urines pour vérifier votre niveau d’hydratation. Plus elles sont foncées et plus vous souffrez de déshydratation. Il est donc recommandé de boire beaucoup d’eau, bien sûr, mais aussi, pour ne pas manquer d’oligoéléments, de consommer deux fois par jour une ampoule de plasma océanique de Quinton (que l’on trouve en pharmacie) à vos bouteilles d’eau. Cet apport offrira au corps ce dont il a besoin pendant les grosses chaleurs.

Dans la trousse à pharmacie en été :

• La lavande aspic est utilisée pour toutes les affections inflammatoires cutanées, les coupures, les brûlures et les dermatites. Toujours en tenant compte des précautions générales lors de l’emploi des huiles essentielles, celle de lavande aspic est souveraine en cas de piqûre d’insecte. Il faut alors en appliquer une à deux gouttes pures sur la zone touchée et renouveler l’opération toutes les quinze minutes au besoin.

Conseil pour… calmer un coup de soleil

Un moment d’inattention, une protection solaire mal adaptée, et le soleil fait son œuvre. Pour soulager la douleur provoquée par un coup de soleil et réparer la zone cutanée, dès les premiers symptômes, appliquez le plus souvent possible sur la partie brûlée de l’aloe vera en alternance avec de l’huile de calendula ou de l’huile de millepertuis. La durée du traitement est d’une semaine.

PRÉPARER L’AUTOMNE

Pour cette période de transition où la nature s’apprête à entrer en dormance, la naturopathie va vous aider à tonifier vos poumons, à réchauffer et à nettoyer votre corps, à soigner les affections de saisons et à préparer l’hiver en solidifiant le système immunitaire. La respiration et les étirements ont leur importance, mais il faut aussi adapter son alimentation à ce moment de l’année. Pour cela, privilégiez les aliments qui contiennent de la vitamine A (carotte, citrouille, patate douce, etc.), B5 (jaune d’œuf, graines de tournesol, etc.), C (poivron jaune, cassis, kiwi, etc.) et du magnésium (ciboulette, noix du Brésil, moutarde jaune, etc.).

Il est également conseillé de prendre de l’astragale, plante qui apporte au corps une grande quantité d’énergie en prévision de l’hiver.

Martine Bernier


 

Et vous ? Dans quelle catégorie de tempéraments êtes-vous ?

Vous apprendrez dans le livre de Loïc Ternisien que le corps humain est composé de quatre humeurs : la bile jaune, la bile noire, la pituite (qui correspond à la lymphe) et le sang. Ces humeurs, qui ont, chacune, leurs caractéristiques propres, correspondent aux quatre éléments feu, air, terre et eau, et déterminent, en fonction de leur prédominance dans votre organisme, celui des quatre tempéraments fondamentaux qui vous caractérise.

. Vous êtes bilieux si vous êtes marqué par la bile jaune qui correspond au foie et à la vésicule biliaire. Cette humeur présente en excès rend la personne colérique.

. Vous êtes sanguin si l’humeur sang porteur d’oxygène prédomine dans votre organisme, elle qui symbolise la communication, les échanges.

. L’humeur lymphe est reliée au tempérament lymphatique, symbolisé par le flegme et l’assimilation.

. Vous êtes de tempérament mélancolique si vous êtes marqué par la bile noire correspondant au fluide qui circule dans les nerfs. En excès, elle peut donner tendance à ruminer et à vivre dans la tristesse.

Connaître son tempérament dominant permet de mieux déterminer ses besoins spécifiques. Un questionnaire vous permet de découvrir le vôtre dans l’ouvrage présenté.

Naturopathie,le guide saison par saison aux Éditions Flammarion

0 Commentaire

Pour commenter