Capital santé : quand la médecine classique rencontre les médecines douces 

A l'occasion de la publication d'un numéro spécial consacré à la médecine classique et aux médecines douces, générations organise une table ronde le samedi 16 novembre au Salon Planète Santé Live

Hypnose, acupuncture, phytothérapie ou homéopathie : de plus en plus de Suisses ont recours aux médecines douces, voulant privilégier d’autres voies que la seule médecine classique pour leur santé. Aujourd’hui, de nombreuses voix s’élèvent pour que les deux médecines travaillent enfin ensemble, de manière intégrative.
Le débat, tant à l’hôpital que en cabinet, est ouvert.

Table ronde

  • Quand:
    Le samedi 16 novembre de 15 h 00 à 17 h 00

  • Où ?:
    Salon Planète Santé live
    Scène A
    Centre d’Expositions et de Réunions de Martigny – Rue du Levant 91 – Martigny

Les intervenants

  • Pr Kurt Hostettmann,
    professeur honoraire aux Universités de Genève, Lausanne, Nanjing, Shandong et à l’Académie chinoise des sciences à Shanghai
     
  • Dr François Pilet,
    médecin de famille
     
  • Luc Recordon,
    ancien conseiller aux Etats, président de ROMEDCO (Association romande pour le développement et l’intégration des médecines complémentaires)
     
  • Pre Chantal Renella
    responsable du Centre médecine intégrative et complémentaire (CEMIC) du CHUV
     
  • Pr Pierre-Yves Rodondi,
    médecin, professeur à l’Université deFribourg et directeur de l’Institut de médecine de famille
     
  • Caisses maladie
    Un représentant ou une représantante des caisses maladie
     
  • Modération : Blaise Willa,
    directeur et rédacteur en chef de générations

Inscrivez-vous pour tenter de gagner 2 billets pour le salon



Le numéro spécial Santé Se soiger autrement

Parution: octobre 2019

Trop longtemps, les médecines complémentaires ont été opposées à la médecine traditionnelle.

Aujourd’hui, des disciplines comme l’hypnose ou l’acupuncture font partie intégrante des soins pour une majorité de Suisses.
Depuis, ces disciplines ont fait leur entrée en milieu hospitalier ou dans les cursus de formation, comme à Genève ou à Lausanne.
Avec des experts et des spécialistes de renom, ce Hors-Série fait le point sur les bénéfices qu’apportent les médecines complémentaires pour le traitement et le suivi de pathologies comme le cancer, la dépression ou les douleurs chroniques.
Il plaide aussi pour une médecine intégrative, qui n’oppose plus deux types de traitements - traditionnels versus alternatifs - mais entend les considérer comme complémentaires.  
Une étude montre que près de la moitié des Suisses ont utilisé au moins une fois une médecine complémentaire* dans leurs parcours thérapeutique.

Blaise Willa
Rédacteur en chef

 

*Swiss Medical Forum

0 Commentaire

Pour commenter