Des dents blanches pour un sourire de star !

 Pour éclaircir les dents, le plus simple est de se les brosser avec du dentifrice "white". Mais attention à l'effet abrasif à la longue.
© YazolinoGirl et DR

Fini les dents grises, jaunies ou tachées par le café. Le blanchiment des dents est à la portée de chacun, mais attention, toutes les méthodes ne se valent pas. Explications.

Au rayon des dentifrices et des chewing-gums, le mot « WHITE » s’affiche en grand. Des kits de blanchiment dentaire sont en vente sur internet. Des bars à sourire ont fleuri dans les villes, offrant un blanchiment express. Quant aux dentistes, ils proposent diverses techniques pour rendre à la dentition l’éclat de la jeunesse. Le marché est en plein boom. Oui, mais … attention ! Certains procédés comportent des risques.

 

Inégalité dès la naissance
D’abord, en matière de dentition, nous ne naissons pas tous égaux. La couleur et la qualité des dents sont déterminées par la génétique, comme c’est le cas pour nos cheveux. Certaines personnes ont des dents jaunes malgré une hygiène irréprochable. Divers facteurs liés au mode de vie peuvent ensuite altérer la teinte d’origine, comme le thé, le café, la cigarette ou la prise d’antibiotiques. Enfin, nul n’échappe à l’avancée en âge qui provoque un jaunissement des dents. Ce phénomène naturel inévitable s’explique par l’usure progressive de l’émail, au fil des ans. L’émail devient plus transparent et rend plus visible la couleur brunâtre de la dentine.

 

Do it yourself
Pour éclaircir ses dents, le plus simple semble de se brosser régulièrement les dents avec un dentifrice « white ». Cela peut être utile pour éviter l’incrustation de taches de café, par exemple. Il faut toutefois savoir que ces dentifrices sont légèrement abrasifs et que, à la longue, ils contribuent à amincir la couche d’émail, ce qui n’est pas vraiment recommandé pour les seniors.
L’achat de kits de blanchiment via internet est à déconseiller. Il s’agit de produits apparemment semblables à ceux qui sont utilisés par les dentistes. On trouve un gel à base de peroxyde, un pinceau pour appliquer le gel sur les dents et une gouttière standard (mais pas forcément adaptée) pour fixer le tout, le temps nécessaire au blanchiment. Le peroxyde est un dérivé de l’eau oxygénée qui éclaircit les molécules à l’intérieur de la dent. Si la concentration en peroxyde est trop élevée — ce qui peut se produire avec des gels en provenance des Etats-Unis ou de Chine —, il existe un risque d’altération de la couche d’émail, d’hypersensibilité dentaire, d’irritation des gencives ou même, en cas de carie non soignée, de destruction de la dent.

 

Bars à sourire
En Suisse, des bars à sourire sont apparus un peu partout. Ils proposent un blanchiment rapide et sont tenus de respecter le taux de peroxyde autorisé pour un usage non professionnel, qui est de 0,1 %, conformément aux normes européennes et suisses en vigueur. Il s’agit d’un acte cosmétique qui doit être pratiqué sur des dents en bon état. Le résultat reste visible pendant trois  à quatre mois et le blanchiment est à renouveler régulièrement. Le tarif varie entre 100 fr. et 150 fr.
Seuls les dentistes et les hygiénistes dentaires pratiquent des blanchiments dentaires efficaces à long terme. En effet, eux seuls sont autorisés à utiliser des produits à dose élevée de peroxyde (6 %), ce qui nécessite une prise en charge personnalisée et un contrôle dentaire sans faille.

Marlyse Tschui

 


LE MOINS INVASIF POSSIBLE

C’est dans un fauteuil de dentiste qu’il faut s’asseoir si l’on veut obtenir une dentition dont l’aspect reste impeccable pendant deux ans. Des précisions avec Celso Da Costa, hygiéniste dentaire et spécialiste du blanchiment à la Clinique Adent.

Le blanchiment des dents peut-il se pratiquer au-delà de 50 ans ?
Oui, sachant que, à partir d’un certain âge, l’émail est moins réactif. Donc on pourra éclaircir les dents de deux à trois teintes, sans toutefois obtenir une blancheur éclatante qui, d’ailleurs, ne paraîtrait pas naturelle. Dans tous les cas, nous proposons le traitement le moins invasif possible et celui qui fait le plus beau sourire. Ce qui compte, c’est que les dents forment avec le visage un tout harmonieux.

Comment procédez-vous ?
D’abord, avant tout traitement, il est indispensable de procéder à un contrôle chez le dentiste et à un détartrage. Car s’il subsiste une carie, le peroxyde à forte concentration que nous utilisons peut provoquer des douleurs, voire une nécrose de la dent. Le peroxyde pénètre dans la dent jusqu’à la dentine et transforme, en les éclaircissant, les chaînes de protéines colorées.

Quels sont les traitements proposés ?
La première technique, le blanchiment au fauteuil consiste, après avoir protégé les gencives, à appliquer un gel dont l’efficacité est activée au moyen d’une lampe UV. Le résultat est obtenu en dix minutes et dure entre quatre et six mois. Le prix varie entre 90 fr. et 300 fr., selon le produit et la technique utilisés.
La deuxième technique assure un blanchiment durable pendant deux ans. Nous pratiquons un moulage de la dentition qui sert au technicien dentaire à fabriquer une gouttière sur mesure. Ensuite la personne, de retour chez elle, applique le produit et porte la gouttière la nuit ou quelques heures, pendant quinze jours. Le prix, y compris le travail du technicien, est de 420 fr.

Mais le blanchiment n’agit pas sur une dent dévitalisée …
Là, il est possible d’harmoniser les teintes en posant une facette, fixée sur la dent au moyen d’une colle composite. Mais il faut alors s’adresser à un dentiste spécialisé en esthétique.

0 Commentaire

Pour commenter