Pour leur retraite, ils s’offrent une vie de nomades!

Ce couple américain a tout vendu pour découvrir le monde en logeant chez l’habitant. Un projet fou qu’ils nous racontent lors de leur passage à Lausanne.

Qui n’a jamais rêvé de tout plaquer pour partir explorer le monde ? Debbie et Michael Campbell l’ont fait. Depuis trois ans, ce couple d’Américains sillonne la planète, comme des jeunes baroudeurs, sac au dos. A deux détails près : ces deux-là ont passé 60 ans… et ils logent chez l’habitant.

 

photo: © seniornomads.blogspot.ch

 

Tout commence chez eux, à Seattle, en 2013, quand ils entament leur retraite. Une liste traîne sur le frigo. Ce sont les pays qu’ils ont toujours voulu découvrir, sans penser qu’ils pourraient vraiment le faire un jour. Trop loin, trop cher. Bref, un rêve hors de portée. «C’est en voyant cette liste que notre fille nous a suggéré l’idée de voyager chez l’habitant», raconte Michael (71 ans).

 

Le couple découvre alors, pour la première fois, le site Airbnb, une plateforme de location d’appartements entre particuliers. Le concept leur plaît, au point qu’ils décident de se lancer dans l’aventure. Ni une ni deux, Debbie et Michael se débarrassent de la quasi-totalité de leurs biens: ils jettent le superflu, stockent l’essentiel dans un garde-meubles et vendent tout ce qui peut l’être. «On a vendu notre voiture, notre bateau, nos meubles et même notre maison ! » lance Debbie (60 ans).

 

Au moment du départ, leurs affaires tiennent dans deux valises de 23 kilos. Leur grand périple commence à Amsterdam, aux Pays-Bas. C’était en juillet 2013, et depuis… ils n’ont jamais arrêté de voyager.

 

photo: seniornomads.blogspot.ch

 

  photo: seniornomads.blogspot.ch

Ouverture aux autres

Danemark, Allemagne, Biélorussie, Cuba, Mexique, Israël, Maroc, Azerbaïdjan, Monténégro… En trois ans, nos aventuriers ont traversé 56 pays, visité 156 villes et dormi dans 122 logements différents. Autant de belles rencontres pour ce couple qui était de nature plutôt réservée : « Cette façon de voyager nous a beaucoup ouverts aux autres. La plupart des personnes qui nous ont loué leur logement sont devenues des amis. Nous en avons même visité certains à plusieurs reprises », se réjouit Debbie.

 

photo: © seniornomads.blogspot.ch

Cette vie de nomades leur coûte en moyenne 90 fr. par jour. Une somme qui, selon eux, équivaut aux dépenses qu’ils auraient eues en restant à Seattle. Et Michael veille au grain sur leur budget : « C’est lui qui tient le journal des dépenses, explique Debbie. Au fil de l’aventure, chacun s’est attribué un rôle. Michael gère les finances, les trajets et le logement. Moi je cuisine, je sélectionne nos activités et je rédige notre blog.»

 

photo: © seniornomads.blogspot.ch

Car les amoureux tiennent un site internet et un blog, où ils racontent leur quotidien. Un journal de bord riche en photos, à travers lesquelles ils espèrent inspirer d’autres personnes, et notamment leurs contemporains : « Ce voyage est, pour nous, comme une deuxième jeunesse. On aimerait encourager les personnes de notre âge à ne pas restreindre le champ du possible et, si elles en ont l’énergie et l’enthousiasme, à réaliser leurs projets.»

 

En cette fin d’année, Michael et Debbie rentrent aux Etats-Unis pour retrouver leur famille et passer du temps avec elle. Mais ils réfléchissent déjà à la suite des aventures. « Pourquoi ne pas prendre la route et explorer notre propre pays, s’imagine Debbie. A moins qu’on ne le fasse en bateau ? »      

Barbara Santos

Retrouvez les aventures des seniors nomades sur leur site et leur blog:


D'autres projets fous:

0 Commentaire

Pour commenter