L’Emmental, terre de traditions

Trub, une charmante petite localité de moins de 1500 habitants.
© Marcel Gross et R. Buerki

Cette vallée du Mittelland bernois renvoie l’image d’une Suisse bucolique, qu’entretient notamment Trub, élu « plus beau village de Suisse 2019 ».

Avec leurs collines vallonnées qui accrochent la lumière de différentes manières au fil de la journée, les paysages de l’Emmental s’apparentent à de paisibles tableaux qui caressent, à chaque instant, le regard. Des tableaux vivants, dans lesquels il fait également bon se balader au sens propre — à pied, à vélo ou même en calèche. La randonnée, quels que soient le niveau de la personne qui s’y adonne et la saison, est en effet à l’honneur dans le Mittelland bernois. Lors de l’une d’entre elles, pourquoi ne pas faire un détour par la petite bourgade agricole de Trub, succession de fermes, de maisons villageoises bien conservées et de jardinets. Cette localité de moins de 1500 habitants, sise au pied du Napf, peut se vanter d’avoir été élue « plus beau village de Suisse 2019 ». Ici, à seulement quatre kilomètres de Trubschachen, la vie semble s’écouler dans un mélange de douceur et d’authenticité, entre pratique du yodel, du hornuss, de la lutte ou de la gymnastique. Une image de la Suisse bucolique qu’on a pu voir dans le film suisse Les mamies ne font pas dans la dentelle, qui a été distribué dans le monde entier. En hiver, Trub et ses environs déroulent également de superbes pistes de ski de fond. Autre site de choix pour les fondeurs : les tracés qui serpentent autour de Marbach et de Schangnau. Vous préférez pratiquer le ski de piste ? Aucun problème. Direction Marbachegg, avec ses terrasses panoramiques et son agréable domaine skiable familial. 

 

Le berceau d’un fromage

Après l’effort, vient, bien évidemment, le temps du réconfort ! Dans l’Emmental, celui-ci passe incontestablement par un morceau du célèbre fromage à trous qui porte le nom de cette vallée bernoise et qui a fait sa réputation au-delà de nos frontières. Si bien que, aujourd’hui, il existe même une Route du fromage de l’Emmental, qui se décline en une version sur un jour (35 kilomètres) et une seconde sur deux jours (78 kilomètres), toutes les deux réalisables en vélo électrique. Ce circuit thématique, en boucle depuis Berthoud, fonctionne grâce à une application trilingue (allemand, français et anglais) téléchargeable gratuitement sur www.kaeseroute.ch qui, par l’entremise de 21 étapes touristiques, livre de précieuses informations — vocales, en images ou en vidéo — liées à ce délicieux fromage AOP à pâte dure. Une autre manière de se familiariser avec son goût et son histoire est de passer par la fromagerie de démonstration de l’Emmental, située à Affoltern im Emmental. L’occasion de découvrir sa production moderne, comme sa fabrication traditionnelle. La tradition, voilà précisément ce qui fait battre le cœur de toute cette région bernoise.

               

 

Un Marché de Noël d’exception

Avec ses 30 chalets emmentalois illuminés et disposés en cercle, le Marché de Noël de Trubschachen possède tous les atouts pour séduire les amateurs du genre. Sa septième édition s’articulera autour de l’univers Kambly, marque de biscuits qui a donné son nom à cette manifestation qui se déroule toujours lors des deux premiers week-ends de l’Avent. Un fleuron gastronomique de la région, puisque la biscuiterie se trouve ici, qui partagera la vedette avec un florilège de spécialités culinaires régionales faites maison (fromage, viande, etc.) et des productions artisanales de haute qualité. Au chapitre des animations, il y aura notamment la décoration de pains d’épices, de biscuits ou de boîtes Kambly, un théâtre de marionnettes, des histoires racontées par une conteuse, un feu de camp où faire griller les saucisses achetées sur le marché ou encore un chemin de lanternes qui serpentera sur 600 mètres de long et invitera à profiter de la quiétude des paysages hivernaux. Le Marché Kambly sent bon la magie de fin d’année et l’odeur des biscuits frais, qui peuvent d’ailleurs être dégustés à volonté en guise de dessert. Noël avant l’heure !

 

   Frédéric Rein

 

0 Commentaire

Pour commenter