« Les cerisiers en fleurs étaient éblouissants»

photos: © Marc de Gasparo

Marc De Gasparo et son épouse reviennent tout juste d’un voyage lecteurs au Japon. Déjà connaisseur du pays, il souhaitait le faire découvrir à sa femme. Il nous raconte son séjour au pays du soleil levant.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce voyage au Japon ?

Après deux voyages professionnels au Japon (Tokyo, Nikko, Ehime, Matsuyama), je souhaitais faire découvrir le Japon à mon épouse et visiter d’autres regions.Le programme propose par générations était ainsi fort attractif mêlant histoire, architecture, bouddhisme etc

 

La culture japonaise est bien différente de la nôtre, qu’est-ce qui vous a particulièrement marqué ?

La propreté est notable. C’est ce que c’était en Suisse il y a 30 ans. Il est ainsi interdit de fumer dans la rue : donc, pas de mégots de cigarettes.L’accueil et la bienveillance sont remarquables. Il n’est pas rare de voir des Japonaises et des enfants en costume traditionnel et ce n’est pas du tout pour attirer le touriste mais cela traduit une culture profonde. La cérémonie du thé au temple de Kodajii était une découverte. Dans un monde architectural tout différent et moderne, la gare de Kyoto est remarquable.

 

Le Japon est connu pour ces cerisiers en fleurs, en avez-vous vu?

La saison était exceptionnelle cette année. Les cerisiers en fleurs étaient éblouissants. Il était agréable de se promener et de les admirer notamment au « Sentiers des Philosophes », mais ils étaient présents partout comme un emblème du pays.

 

Vous avez visité plusieurs temples, un avis à partager ?

Les temples sont une véritable attraction fréquentée non seulement par les touristes (trop nombreux) mais également par des Japonais qui ne manquaient pas d’exprimer leur spiritualité, leur croyance malgré une ambiance environnante plutôt récréative. L’architecture est remarquable et l’on en retrouve d’ailleurs certains aspects dans des constructions privées plus modernes (toiture).

L’histoire de Bouddha fut pour nous une vraie découverte et ses représentations colossales sont remarquables. Les sculptures sont exceptionnelles notamment à Todai-ji, Hasedera et surtout à Sanjusangen-do.Le séjour au monastère du Mont Shigi était un peu rustique mais propre et accueillant. Nous n’avons pas assisté aux prières matinales proposées mais les membres du groupe qui avaient pris la peine de se lever au petit matin ne l’ont pas regretté : ils étaient vraiment enchantés.

 

Vous avez découvert l’impressionnante ville de Tokyo, racontez-nous

De Tokyo, nous retiendrons particulièrement une giga-métropole, pleine de gratte-ciels, au trafic titanesque. La vue depuis les tours jumelles de Shigoku était splendides. La statue de la Liberté fut une découverte surprise. Les transports publics sont efficaces, confortables et bien utilisés par les résidents et touristes. Nous regrettons un peu de ne pas avoir découvert le musée national de Tokyo. Nous avons préféré des villes japonaises un peu moins encombrées.

 

Avez-vous apprécié la cuisine japonaise ?

Elle était très variée et typique des régions visitées (nombreux petits plats végétariens ou autres, sushis, sashimis, soupe, poissons et fruits de mer et, bien sûr, le riz et la sauce soja). Thé vert. Nous avons fait la découverte d’un vin japonais (Jakayshiro) et bien sûr de l’alcool de riz, le fameux saké avec, notamment, la visite de la distillerie Gekkeikan. Visite intéressante du musée décrivant le mode de fabrication. Nous avons même reçu un petit cadeau, à déguster à la maison.

 

Quel est votre plus beau souvenir lors de ce voyage ?

Difficile de mentionner notre « plus beau souvenir ». Il y en a tellement. Nous avons particulièrement apprécié les endroits calmes, plus proche de la nature, moins envahis par des masses de touristes (Nara, Hikone, Kanazawa, Takyoma, Matsumoto, Hakone). La château de Matsumoto était étonnant avec son donjon et ses escaliers fort raides et (peut-être) difficiles à monter. Les jardins raffinés et pleins de fleurs variées, tellement différents des jardins à la française, furent une vraie découverte (Kinkaku-ji, Ryoan-ji, Genkyu-en, Kenroku-en, Ueno, Rikugien). Le musée en plein air Chokoku-no-Mori était splendide avec de magnifiques sculptures de Rodin, Miro, Keller. Il était agréable de s’y promener à l’aise et décontracté. Malheureusement, le pavillon Picasso n’était pas accessible. Le « tour » du Mont Fuji (les Alpes japonaise) était merveilleux ainsi que la croisière sur le lac Ashi sur un bateau pittoresque. La préparation des Sushi fut une expérience avec de fort sympathiques hôtes. Le costume kimono porté par certains membres du groupe mettait une fort belle ambiance au repas du soir (Resorpia Hakone Hotel).

 

Quels sont les avantages de voyager avec générations?

Ce voyage n’est pas notre première expérience avec générations et il confirme nos impressions après les voyages précédents. Donc, excellente découverte du Japon, bonne planification, logements et restauration parfaits. Peut-être un peu trop de « shopping areas » dans de magnifiques endroits mais envahis par les touristes. Il en faut pour tous les goûts Les guides, et notamment Mme Yuko Ogiso, étaient agréables et nous ont permis d’entrer un peu plus dans l’histoire et la culture japonaise.

 

Avez-vous l’habitude de voyager seul ou en groupe?

A notre âge, nous préférons maintenant les voyages en groupe, surtout dans des pays dont nous ne parlons pas la langue. Sauf circonstances particulières, nous n’envisageons plus des déplacements lointains en individuel. Ce qui nous plairait serait de prolonger éventuellement un voyage en groupe de quelques jours de vacances dans la nature.

 

Un prochain voyage en perspective?

Pour l’instant pas de projet.

 

Un petit conseil à donner aux lecteurs de générations qui souhaiteraient se rendre au Japon ?

Avoir de bonnes chaussures car on peut faire jusqu’à 15 km en un jour à la découverte de parcs et villes.

Propos recueillis par Melanie Akrimi

0 Commentaire

Pour commenter