Grisons: pluie d’étoiles à Sils-Maria

©Istock

Situé dans les Grisons, à 10 kilomètres au sud-ouest de Saint-Moritz, ce village et ses environs ont fasciné de nombreuses personnalités, de Nietzche à David Bowie.   

« Il me semble avoir trouvé la terre promise. De tous les endroits de la terre, je me sens le mieux ici, en Engadine. » Tels ont été les mots de Nietzche lors de son premier séjour dans le village bucolique grison de Sils-Maria, en 1881. Le philosophe y revint d’ailleurs chaque été jusqu’en 1888 — sa maison a, aujourd’hui, été transformée en musée. 

 

Sils-Maria possède en effet un charme envoûtant, presque suranné. « Les visiteurs romands sont généralement fascinés par cette région qui n’est pas si loin de chez eux, mais tellement différente, note Jacqueline Maag, guide touristique. Les paysages exceptionnels comme le village ont su conserver leur authenticité. Mais il faut y être venu pour en prendre la pleine mesure. » Les illustres hôtes du Waldhaus, un palace historique à la silhouette de forteresse, ne diront certainement pas le contraire. David Bowie, Claude Chabrol, Marc Chagall, Thomas Mann, Albert Einstein, Marcel Proust ou encore Friedrich Dürrenmatt ont séjourné dans ce bâtiment hors du temps, qui a conservé son mobilier Art nouveau et un piano mécanique de 1910 qui fonctionne avec des rouleaux de papier perforés. Un doux parfum de la nostalgie que l’on retrouve dans le film Sils Maria, avec Juliette Binoche et Kristen Stewart, où il a été en partie tourné.    

 

Du bien-être et des balades dans la station alpine

Un autre établissement fait la renommée de cette station alpine de Haute-Engadine dominée par la télécabine de Furtschellas : l’Arenas Resort Schweizerhof. Dans cet établissement, on profite d’une piscine d’eau salée à 33 degrés et d’un Espace bien-être, où est prodiguée une large palette de soins (massages, sauna, etc.). Idéal pour se détendre après une excursion dans cette région dont les vallées font partie des zones habitées les plus hautes d’Europe. Pourquoi ne pas aller découvrir les habitations en pierres brutes et l’église fascinante du village de Soglio, qui offre, de surcroît, une vue époustouflante sur le val Bregaglia ? A moins d’aller à Borgonovo, village où sont nés les Giacometti et qui accueille, aujourd’hui, une fondation en l’honneur de Giovanni et de son fils Alberto. Le sculpteur y repose dans le petit cimetière. 

 

A lire aussiAu cœur des parcs régionaux valaisans

 

De nombreuses activités

Des paysages carte postale, dominés par une nature sauvage où planent des rapaces et sifflent des marmottes, qui sont donc propices à la balade, que ce soit à pied ou en VTT (classique ou électrique). Autres moyens de transport à disposition : la calèche dans la vallée romantique de Fex ou une croisière sur la ligne de bateau la plus haute du Vieux-Continent. Un lac de Sils sur lequel on peut également pratiquer le canoë, le kayak, le kitesurf, le paddle, la voile ou encore la pêche. Ce ne sont pas les occupations (golf, parapente, équitation, etc.) qui manquent. Sils-Maria rassemble incontestablement un doux et un harmonieux mélange des genres. 

 

Frédéric Rein

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter