Pays baltes: une rencontre monumentale avec les « Trois Frères »

©Istock

Les Pays baltes possèdent un patrimoine architectural unique. La preuve à Riga, dans la capitale lettone, qui offre au regard trois bâtiments contigus singuliers.

Ils sont trois. « Trois Frères » qui ont grandi dans la vieille ville de Riga, la capitale lettone. Ceux à qui on a donné ce surnom sont, en réalité les plus anciens édifices d’habitations médiévales de cette cité, puisque leur histoire nous ramène au Moyen Age ! La légende veut qu’ils aient été édifiés, à des siècles d’intervalle, par trois hommes de la même famille.

   « La première fois que je les ai vues, elles m’ont fait penser à l’architecture typique des Pays-Bas, surtout la maison du milieu, se rappelle Nicole Bratke, de l’agence Kontiki Voyages. Face à ces maisons colorées, dont le style est très différent des autres bâtiments historiques de Riga, on se sent happé dans le passé. Il est difficile d’imaginer que, durant le Moyen Age, la rue où elles se trouvent se situait en périphérie de la ville, dans un quartier d’artisans, alors que, désormais, elles sont en plein centre-ville. » Aujourd’hui, les « Trois Frères » accueillent en leur sein le Musée letton d’architecture et l’Inspection d’Etat pour la protection du patrimoine. Faisons mieux connaissance…    

 

A lire aussiInstants nature en Slovénie

Le grand frère, de blanc vêtu C’est l’aîné

Construit vers 1490, cet édifice blanc, très légèrement en retrait des deux autres, servait au commerce à une époque où Riga avait établi des liens avec les marchands hollandais. Il a pour particularité architecturale d’arborer des niches gothiques et un fronton de gradins. Une fois sa porte poussée, on découvre une grande pièce où la vie quotidienne avait lieu.    

 

Le solaire frère du milieu 

Il a fière allure, le frère du milieu, avec sa façade jaune . Bâti en 1646, soit près de 150 ans après son aîné, il se profilait comme l’une des maisons d’habitations les plus typiques et modernes du XVIIe siècle. A l’intérieur, au-dessus du hall du rez-de-chaussée, une pièce spacieuse avec de grandes fenêtres, et, côté cour, des locaux résidentiels. « Avec son style typique de l’époque hollandaise, c’est le plus admirable des trois », certifie Nicole Bratke.  

 

Le cadet s’habille en vert clair

C’est le plus jeune, mais aussi le plus chétif ! Edifié durant la seconde moitié du XVIIe siècle, il s’agit en effet du plus petit et du plus étroit des trois. A chaque étage, on trouve des appartements dont l’espace est très limité. Sur sa façade vert clair apparaît un masque. D’après les propriétaires des lieux, il protégerait ses habitants contre les mauvais esprits. 

Comme le résume à juste titre Nicole Bratke, ces maisons sont emblématiques de Riga, petit bijou architectural qui mélange avec bonheur autant de styles que d’époques différentes. 

 

Frédéric Rein   

 

 

0 Commentaire

Pour commenter