Une saison pour se remuer les méninges

Nouvelles pièces courte de Philippe Decouflé, l'homme qui avait épaté le monde lors des JO d'Albert-ville.

Oyez, oyez, la programmation 2019-2020 d’Equilibre-Nuithonie, à Fribourg s’annonce une fois de plus sous les meilleurs augures dans tous les domaines artistiques. Et elle donnera matière à réflexion.

On ne parlera pas de théâtre engagé, cela pourrait en effrayer quelques-uns. Reste que la saison à venir d’Equilibre-Nuithonie comprend effectivement quelques spectacles qui fourniront matière à réflexion sur des thèmes d’actualité. On vous rassure tout de suite, il y en aura pour tous les goûts avec aussi de l’humour, de l’amour et de la légèreté. Un savoureux cocktail donc, comme aime à les concocter Thierry Loup, directeur de l’institution, qui n’oublie d’ailleurs jamais l’importance du soutien à la culture locale avec pas moins de onze créations dans son programme. Mais revenons-en à nos moutons ou, plutôt, au fil rouge du menu, assumé par le maître des lieux : « C’est une saison consacrée plus que jamais au théâtre citoyen. » Et de citer entre autres exemples Giselle, un ballet militant de Dada Masilo ou Kalakuta Republik, du musicien nigérian et homme politique contestataire, sans oublier Au plus noir de la nuit qui se déroule pendant l’apartheid en Afrique du Sud. Le racisme, mais aussi l’écologie avec Cartographies 1 et 2 de Frédéric Ferrer, deux spectacles-conférences sur le changement climatique abordés avec humour. Enfin, dans le ballet The Beginning of Nature, il est aussi question de l’avenir de la planète.

 

N’oublions pas de rire

Sur la scène fribourgeoise, la danse est d’ailleurs souvent à l’honneur, comme le prouve la présence dans cette programmation de Philippe Decouflé avec ses Nouvelles pièces courtes. Pour rappel, le bonhomme était à l’œuvre lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’Albertville, encore dans toutes mémoires. Décidément gâtés, les amateurs pourront aussi apprécier May B, œuvre fondatrice de la grande chorégraphe Maguy Marin ainsi qu’un spectacle métissé, Requiem pour L., relecture du requiem de Mozart avec 14 musiciens et danseurs sur scène où ils assembleront messe en latin, chants africains, likembé et accordéon. Au chapitre chefs-d’œuvre de la littérature, signalons Le maître et Marguerite de Boulgakov ou La vie est un songe. Et puis, il faut également savoir rire, comme le disait un ministre suisse passé à la postérité. On retrouvera donc avec plaisir Laurent Deshusses dans Ma vie de courbettes, Yann Lambiel dans son nouveau spectacle et Jonathan Lambert dans une reprise de Le prénom, qui avait fait un tabac au cinéma. Quand on vous disait qu’il y en aura pour tous les goûts.  

J.-M.R.


Renseignements sur www.equilibre-nuithonie.ch ou auprès de Fribourg Tourisme et Région 026 350 11 00

  • Vente des abonnements dès maintenant
  • Vente des billets individuels dès le 31 août

0 Commentaire

Pour commenter