Pique-nique : tous les secrets d’un sortie réussie

©Istock

Depuis la fin du semi-confinement, le pique-nique est chéri à tout-va. Mais quels sont les bons trucs et les pièges à éviter ? Comment se faire plaisir sans se ruiner et avec de bons produits ? Conseils d’experts.

S’allonger sur l’herbe, dans un demi-rayon de soleil et croquer des tomates à la fleur de sel. Jouer aux cartes avec ses proches, lire un bon livre ou se raconter les dernières nouvelles de nos vies. Nul besoin de faire compliqué quand il s’agit de pique-nique. Depuis quelques semaines, cette activité gustative de plein air à la cote. En cause, les beaux jours, mais possiblement aussi, un besoin d’air frais non négligeable après une telle période de recul. La question se pose alors : comment réussir un bon pique-nique sain, sans se ruiner ?

Le pique-nique, un vrai moment de partage

La réussite de ce repas nomade réside peut-être d’abord dans la qualité du partage et dans le choix du lieu. Et, si l’on peut ravir son palais dans la même foulée, c’est encore mieux. Deux chefs de cuisine et responsables d’auberges gastronomiques du canton nous livrent leurs astuces pour un pique-nique simple et goûtu. Un moment particulier qui « permet d’être dehors, en famille ou avec des amis et de s’évader un peu de son quotidien », nous dit justement Nicolas Lemasson, qui tient l’Auberge communale de Mézières avec sa femme Solenne depuis l’année passée et propose une cuisine du terroir, délicate et variée.

A Gilly, Jean-Claude Volery tient, lui, l’Auberge du village, avec Marisa, sa compagne. Chez eux, c’est l’envie de faire découvrir aux gens des saveurs d’ici, mais aussi d’ailleurs, qui prime. Naturellement, il souligne alors le voyage que permet le pique-nique. « J’apprécie vraiment m’adapter aux différentes cultures culinaires des personnes avec lesquelles je partage un repas », nous confie-t-il. Petit tour d’horizon de cette activité mêlant nature, partage et plaisir du goût, pour rendre, seul ou entouré, ce moment riche et gourmand.

Petits conseils pour bien résussir son pique-nique

Bien choisir le lieu et son panier

Si partir à l’aventure sans savoir où l’on va peut s’avérer excitant, bien choisir le lieu où pique-niquer est également un des secrets de ce moment privilégié. Et on sera d’autant plus à l’aise dans une tenue vestimentaire adaptée à l’environnement, mais aussi avec un menu sur le pouce, pensé en conséquence.  

Pour Nicolas Lemasson, dont le restaurant se situe en pleine campagne, tout est possible : « Partir en montagne avec des amis munis d’un petit réchaud à gaz, d’une bonne bouteille de blanc vaudois et se préparer des cornettes à la crème ou encore préparer une fondue à la belle étoile, c’est juste magique. »

Jean-Claude Volery, chef de l’Auberge de Gilly depuis 2005, imagine, lui, son panier idéal : « Il n’y a pas besoin de faire compliqué. Si je vais à la montagne, je prendrai volontiers des champignons avec un saucisson du boucher du coin, un petit pâté ou une terrine de gibier maison. Sûrement une salade, aussi. » Il poursuit sur sa lancée :« Et, si je vais au bord du lac, je m’orienterai plutôt vers du poisson fumé (froid) et des légumes de saison. Le tout en faisant travailler un petit peu les commerçants aux alentours. »

 

Matériel et gestes à ne pas oublier

Dommage de revenir d’une balade repu, mais couvert de piqûres d’insectes. En se retenant d’emporter l’entier de son chez-soi, se munir d’un matériel de base semble néanmoins utile. Une petite trousse de secours avec un minimum nécessaire rassure, et peut changer la donne. L’oubli se retrouve parfois dans la protection solaire et dans un couvre-chef. Le soleil réchauffe peut-être le corps et l’humeur, mais ne fait pas de cadeaux s’il tape fort. Du spray antimoustiques participera sûrement, dans la foulée, au bon déroulé du pique-nique bucolique. Emporter du désinfectant pour les mains, des mouchoirs en papier, des couverts (si possible non jetables), une légère glacière et le tour est joué. L’ombre d’un arbre allégera le sac d’un parasol embêtant à planter au sol.   

Mais l’art du pique-nique passe aussi par le respect de la nature et de sa faune. Ramasser ses déchets est certes primordial, mais également l’attention portée à la flore et à la faune. Suivre les restrictions s’il y en a, comme cela peut être le cas des grillades ou des baignades et ne pas déranger les animaux qui habitent l’espace vert ou les ruisseaux, voilà qui est primordial : paisible, la nature respirera et heureux seront les prochains gourmets !

 

Activités à faire avec des enfants

Nombreux sont les jeux et les activités simples et agréables pour un pique-nique avec des enfants. Jouer au ballon, se munir de raquettes de badminton et d’un volant ou encore jouer à la pétanque ne sont pas des indémodables pour rien. Sans chichi et pour sortir un peu de la norme, on peut également s’amuser à lire de courtes histoires sur le thème de la nature ou prendre avec soi un petit livre pour reconnaître les plantes ou les arbres du lieu.

Cela éveillera probablement leur curiosité, tout en leur apprenant des choses sur eux et sur le monde qui les entoure. Un moment joyeux de lâcher-prise peut aussi se trouver, pourquoi pas, dans un peu de musique et de danse. On laisse aller son corps en rythme, le temps d’un instant, les mouvements mis en valeur. Si un ruisseau ou un lac est proche, une petite baignade sécurisée tempérera les jeunes esprits vifs.

Et pourquoi pas s’amuser, avant de quitter le lieu du pique-nique, à préparer celui des animaux de la forêt ? A l’aide de feuilles, de pives, des petites branches ou de fleurs, les enfants imaginent un repas pour les petits habitants de la forêt, qui viendront timidement pointer le bout du nez quand tout ce petit monde sera loin.  
 

Recettes faciles d’un chef

Pour un pique-nique facile et réussi, Nicolas Lemasson pense spontanément à un guacamole autant rapide qu’alléchant : « On écrase les avocats bien mûrs à la fourchette, on ajoute de la ciboule, des feuilles de coriandre, des oignons tiges, quelques dés de tomates et de piquillos (un petit piment doux), avec un peu de jus de citron. On émulsionne le tout avec un peu d’huile d’olive, puis on tartine les tranches d’un bon pain du boulanger du coin. »
 

Voilà, vous avez toutes les cartes en mains pour réussir votre prochain pique-nique!

 

 

0 Commentaire

Pour commenter