Terrarium: le végétal en bocal

photo: iStock/YinYang

Modernes et élégants, ces petits jardins sont idéaux pour apporter une touche de nature à votre intérieur. Marche à suivre pour réaliser votre espace vert.

Le végétal n’a jamais été aussi tendance. Longtemps jugées ringardes, les plantes d’intérieur retrouvent, aujourd’hui, leurs lettres de noblesse et la décoration se met, elle aussi, au naturel, avec une nouvelle mode inspirée des forêts tropicales: les terrariums.

 

Rassurez-vous, il n’est pas question de reptiles ! Le concept est 100 % végétal et on ne peut plus simple. Prenez un récipient en verre, mettez de la terre et un tapis de mousse dans le fond, ajoutez de belles plantes verdoyantes, et vous voilà l’heureux propriétaire d’un espace vert… dans la maison.

Last chance to sign up for @botanystudio's terrarium workshop happening on Thursday! Click the link to sign up https://t.co/NvLFnZtoMe pic.twitter.com/qCtBsbnOb8

— Drake General Store (@DrakeGenrlStore) 7 février 2017

Car c’est là tout l’intérêt des terrariums: ces petits écosystèmes s’épanouissent dans l’atmosphère de nos foyers. « Avoir un terrarium, c’est comme avoir un petit morceau de forêt chez soi. Cela répond à un besoin d’évasion. C’est pourquoi ils séduisent ceux qui vivent dans un appartement et n’ont pas la possibilité d’avoir un jardin », explique Régis Cathalan, décorateur végétal chez Schilliger, à Gland (VD).

Déco unique

Autre atout des terrariums: on les personnalise au gré de ses envies. A commencer par le récipient. Un vase, un bocal à poisson, une bonbonnière ou même une jarre d’apothicaire … Tout est permis, du moment que le récipient est en verre et qu’il possède une ouverture, pour accueillir ses hôtes. « On peut choisir la forme et la taille qui nous plaît. C’est vraiment une question de goût et de place. Mais, quand on débute, le mieux est de prendre un petit modèle», recommande Régis Cathalan.

 

 

Côté végétal, on a aussi l’embarras du choix, puisque toutes les plantes tropicales se prêtent aux terrariums. « L’essentiel est de choisir des plantes qui aiment l’humidité, car le récipient laissera passer peu d’air », explique le décorateur végétal.

 

Les âmes d’artistes peuvent encore ajouter quelques éléments décoratifs, comme du bois tropical ou des racines de mangrove (disponibles dans les jardineries). Sinon, des petits cailloux et des morceaux de bois sec, glanés lors d’une prochaine balade dans la nature, font aussi l’affaire.

 

Maintenant que vous savez comment donner des airs de jardin à votre intérieur, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans la création de votre petit coin de verdure (lire encadré) et à choisir où le mettre. On préfère tout de même vous prévenir: si vous l’exposez au salon ou au bureau, préparez-vous à faire des jaloux!

Composer un terrarium en six étapes

1. Nettoyez votre récipient avec de l’eau et du savon pour éviter le développement de bactéries.

2. Posez des billes d’argile; une petite couche de 2 cm dans le fond du terrarium suffira (vendues environ 7 fr. dans les jardineries).

3. Appliquez une couche de mousse. Elle va absorber l’humidité, en agissant comme une éponge (environ 12 fr. pour un petit terrarium).

4. Ajoutez de la tourbe pure; une couche de 5 centimètres pour les petits récipients à 10 cm pour les plus grands (10 fr. le litre).

5. Plantez vos végétaux, optez pour des plantes de petite taille et qui tolèrent une forte humidité. Par exemple: les fougères, les fittonias, les Ficus pumila ou même des mini-orchidées ou des bégonias nains (5 à 15 fr. chaque plante).

6. Arrosez avec 1 dl d’eau, une fois par semaine, voire tous les 10 jours pour les petits terrariums.

EN VIDEO:

Barbara Santos

0 Commentaire

Pour commenter