La bonne étoile de Noël

Pour faire vivre l'étoile de Noël plus longtemps, l'horticultrice Carole Lohri attire l'attention sur la méthode d'arrosage.  © Wollodja Jentsch

Comme chaque hiver, elle embellira votre intérieur le temps des fêtes. Ou plus. Réputée éphémère, cette plante colorée peut en effet illuminer bien plus longtemps votre logis. 

Rouges, roses, blanches ou pailletées, les étoiles de Noël sont sur les étals de tous les supermarchés en fin d’année. Aussi nommées poinsettias, elles se taillent un franc succès auprès du grand public. Essentiellement pour leur fonction décorative. «Je m’en achète chaque année parce que c’est un symbole de Noël, au même titre que le sapin ou les guirlandes», explique Isabelle Vouillamoz, 58 ans, une passionnée de plantes d’Etoy (VD).

Même pour ceux qui n’ont pas la main verte, comme Mireille Régis, une étudiante montreusienne de 24 ans, elle est devenue un ornement incontournable des fêtes: «Je n’achète jamais d’autres plantes, mais j’aime avoir une étoile de Noël et en offrir quand je suis invitée.»

Le secret de longévité

Hélas, les étoiles de Noël perdent très vite de leur superbe et se retrouvent au compost après quelques semaines. Un aspect éphémère dont le public s’accommode, malgré un prix allant jusqu’à 40 francs. «Souvent, les clients nous demandent comment l’arroser pour entretenir la floraison, mais on nous questionne très rarement sur la possibilité de la garder au-delà des fêtes», s’étonne Carole Lohri, responsable du secteur horticulture chez Andréfleurs, à Assens (VD). Pourtant, il est possible de faire durer la plante et même la faire refleurir. L’arrosage est le facteur déterminant. «Il ne faut pas lui donner trop d’eau et contrôler que le terreau soit sec avant de redonner à boire», conseille Carole Lohri. Et l’horticultrice d’attirer l’attention sur la bonne méthode: «Il faut plonger la plante dans un réservoir d’eau et l’égoutter avant de la remettre dans le cache-pot.» En outre, le poinsettia préfère éviter les sources de chaleur et rester dans un endroit clair et frais pendant la journée. Dès le printemps, on peut stimuler de nouvelles pousses en taillant les tiges et en rempotant dans un nouveau terreau. Des petits soins qui donneront à l’étoile une chance de briller à nouveau.      

Barbara Santos

Née d'un chagrin d'amour

La légende raconte que cette plante est née grâce à une déesse aztèque. En tentant de mettre fin à ses jours, après un chagrin d’amour, elle aurait fait tomber quelques goutes de sang sur les feuilles d’une étoile de Noël, d’où la couleur rouge. En réalité, cette plante a été exportée d’Amérique latine au XIXe siècle par Joel Poinsett, ambassadeur des Etats-Unis au Mexique. D’où son autre appellation: le poinsettia.

La sève de la plante est toxique pour les humains comme pour les animaux. Elle peut provoquer des irritations en cas de contact avec la peau ou les yeux, et des vomissements ou diarrhées en cas d'ingestion. La réaction est toutefois plus grave chez les chats et les chiens, qui peuvent en ingérer des quantités plus importantes.

0 Commentaire

Pour commenter