Une cavalière surgie de la nuit…

©DR

Non, il ne s’agit pas de la femme de Zorro, mais bel et bien de la messagère Karigan G’ladheon qui tente de se refaire une santé, physique et morale, après les terribles épreuves subies précédemment dans cette saga d’heroic fantasy signée de l’Américaine Kristen Britain.

Déjà le tome 7 de cette série, du nom de Cavalier Vert. Et ce nouvel épisode, Le Clair d’hiver, constitue, ma foi, un agréable divertissement qui sera fort apprécié par les fans. Il faut dire que sous la plume de Kristen Britain, son héroïne, la cavalière Karigan G’ladheon, n’a jamais un moment de répit. Ressortie brisée psychologiquement et physiquement de sa rencontre avec une sorcière, elle tente de se refaire une santé malgré les assauts d’une bande de pillards assoiffés de vengeance, puis de résister avec ses camarades à l’invasion du Second empire. On passe sur les autres innombrables péripéties qui rythment les 812 pages de ce nouveau tome. Un pavé, certes, mais qui se lit d’un trait ou presque. Sans doute moins cruelle et plus psychologique que d’autres auteurs, l’écrivaine américaine ne manque toutefois pas de verve et sa cavalière affiche un panache certain. Un cadeau de Noël sympa si vous avez un ou une adolescente éprise du genre dans la famille.

J.-M.R.

Cavalier vert, Le clair d’hiver, tome 7, Editions Bragelonne.    

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter