Nid de scorpions

©Istock

Dans son nouveau roman, Yannick Laude nous emmène dans l’ancienne capitale de l’Etat islamique. Où son héros tente de faire son boulot de flic et, surtout, de survivre entre les fanatiques de Daesh, d’Al Qaïda et des espions en veux-tu en voilà. 

La terreur et la parano règnent à Raqqa, capitale très provisoire de Daesh. C’est là que le chef de la police municipale, le Kurde Merwan Milet, tente chaque jour de faire un petit peu son boulot de flic. Mais entre les fous de dieu, les djihadistes bourrés de drogue, une belle espionne française ou les traîtres au service d’Al-Qaïda, cela tient tout simplement de la mission impossible.

C’est dans cet univers de folie que le romancier Yannick Laude attire pourtant ses lecteurs au risque de les rendre paranos. Complètement paranos. On se demande sérieusement de quel bois il faut être constitué pour évoluer parmi ces dingues prêts à décapiter tout le monde au moindre prétexte. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce roman plus encore que son intrigue, pourtant bourrée d’action. La survie, mais au prix de quelles concessions? Chacun se posera la question au terme de cette lecture édifiante. 

J.-M.R.

Raqqa, nid d’espions, Editions Albin Michel

 

0 Commentaire

Pour commenter