Les cases de la semaine

©DR

Parmi les dernières sorties en BD, de l’humour et de la tendresse en tête de gondole. Les amoureux de science-fiction et d’espionnage ne sont pas oubliés.

J.-M.R.

Dieu n’a pas réponse à tout, tome 3, Editions Dargaud

Malgré un côté un brin moraliste, on se marre bien avec cette série. C’est qu’en regardant vivre certains individus, le Seigneur voit bien qu’il y a un gros problème, mais comme il n’a toujours la solution, il délègue. Et à qui ? A des célébrités qui sont déjà au paradis. Dans ce troisième tome, il fait appel ainsi à Gandhi, Audiard, Victor Hugo et La Callas. Des rencontres plus que sympa, promis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vague d’amour, Editions Glénat

Un côté un peu rétro dans le style dessins de presse, c’est que nous propose François Ravard avec ces aquarelles. On aime. A chaque page un dessin, tendre, parfois émouvant, un zeste d’humour mais pas trop, c’est une véritable déclaration d’amour à la Bretagne. Une lecture reposante parce qu’on prend le temps pour admirer le talent de l’artiste et ça fait du bien. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La grande peste, Le labyrinthe et la guerre, tome II et III, Editions Les arènes BD  

La longue errance de Baltus et d’Alixe se poursuit en pleine guerre de Cent Ans, alors que l’épidémie a foudroyé des régions entières. Toujours à la recherche du labyrinthe supposé le sauver, l’ancien chevalier sombre de plus en plus dans la folie, sa compagne veille sur lui. Mais la grande faucheuse se rapproche. Une intrigue originale, un dessin impressionnant et, surtout, une superbe fresque de cette époque de folie: si on aime l’histoire, on ne peut qi’y prendre du plaisir. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renaissance, Sui Juris, tome 4, Editions Dargaud

« Une fable pertinente sur la nature humaine » : le quotidien Le Parisien a parfaitement résumé le fil conducteur de cette série assez intelligente, il faut le dire. Imaginez, la terre était au bord de l’implosion : c’est alors qu’une alliance d’extraterrestres bienveillante vient nous sauver. Et c’est ce qu’ils font, nous procurant de l’énergie révolutionnaire, des connaissances techniques inimaginables et j’en passe. Mais voyez-vous (on le voit ces temps, non ?), il y a toujours des grognons chez les humains qui voient le mal partout. Oui, une série sympa et intelligente, vraiment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La guerre invisible, le comité, Editions rue de Sèvres

Nous revoilà plongés en pleine guerre froide, après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les vainqueurs ont récupéré les meilleurs savants nazis et à ce petit jeu, les Américains ont pris une bonne avance. Les Soviétiques imaginent alors une opération d’infiltration dans la Mecque des grosses têtes US. Un scénario relativement connu, mais l’histoire est bien construite, les personnages intéressants. Plus que divertissant.   

 

 

0 Commentaire

Pour commenter