Les bulles légères d’octobre 

©DR I stock

Il y en a pour tous les goûts parmi les dernières BD arrivées en librairie. Avec une touche nostalgie pour les fans de Michel Vaillant et des Tuniques bleues. 

J.-M.R.

Les tours de Bois-Maury, L’homme à la hache, Editions Glénat

Si vous aimez le Moyen-Âge dans sa version crépusculaire, c’est pour vous. Dans ce nouvel épisode de la série, on retrouve Aymar, le chevalier errant qui rampe pour aller revoir le château de ses ancêtres. Evidemment, il se fait « recevoir » par un affreux, Ulrik, qui joue de la hache avec un sadisme consommé. Autant dire qu’avec l’appui des simples gens, martyrisés aux aussi par les méchants, Aymar va être de mauvaise humeur, de très mauvaise humeur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amore, Editions Delcourt 

Ah l’Italie, pays synonyme de soleil, de douceurs et d’idylles estivales. On le sait, Zidrou et David Merveille aussi. Ils nous livrent un ouvrage charmant, une déclaration d’amour à la Péninsule, à travers une série de petites histoires. Des histoires de flirt qui finissent bien, qui finissent mal, mais qui touchent le cœur du lecteur à coup sûr. Et qui nous donnent une envie irrésistible de repartir en vacances dans ce merveilleux pays. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où est donc arabesque?, Les Tuniques bleues, Editions Dupuis

Eh oui, 53 ans que cela dure! Le caporal Blutch et le sergent Chesterfield sont toujours inséparables, ils se chamaillent encore et encore. Mais cette fois, c’est grave. Arabesque, le cheval du petit chauve a disparu et tout s’écroule. C’est que ce canasson est aussi spécial que son maître, tombant au moindre coup de feu. Bref, il faut le retrouver à tout prix. Ce 64e volume est une bonne cuvée, un vrai moment de détente sans prise de tête. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pikes Peak. Michel Vaillant, Editions Graton

C’est une course célèbre dans le monde entier, une montée infernale, vingt kilomètres à fond, 156 virages et le ravin à la moindre erreur. Un défi que le pilote français relève la peur au ventre, avec des Américains très protectionnistes et de mauvaise foi. Bref, un Michel Vaillant pur jus qui ravira tous les fans de course automobile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Elme, tome 1, Editions Delcourt

Nous avions été éblouis par L’homme gribouillé, un album au graphisme magnifique tout en noir et blanc. C’est dire notre surprise en ouvrant cette nouveauté de tomber sur des planches aux couleurs criardes. Et puis la magie opère, une fois de plus, avec cette enquête d’un privé et de son assistante dans une ville envahie par les grenouilles et sous la coupe d’un homme sans pitié. Retrouver un fugueur dans ces conditions ne va pas être chose aisée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wild Bill Hickok , forty bastards, Editions Soleil

L’Ouest, le vrai où la vie humaine ne valait pas grand-chose. Légende du Far West, Wild Bill Hickok est d’ailleurs loin du héros sans peur et sans reproche. S’il a embarqué précipitamment dans ce train après avoir raccroché son étoile de shérif, c’est bien pour sauver sa peau après avoir troué celle de quelques soldats bien véreux. Résultat, il tout le reste de la compagnie à ses trousses. Manque de bol, le convoi dans lequel il a pris la fuite déraille. Autant dire que ça va chauffer, même en plein blizzard. Un western pur et dur à apprécier près du radiateur.

 

0 Commentaire

Pour commenter