Le bon samaritain est de retour

©DR Gordon Trice

Jack Reacher, vous l’avez peut-être vu au cinéma sous les traits de Tom Cruise. Mais il est d’abord la créature du romancier britannique Lee Child. Dans Minuit dernière limite, l’ancien de la police militaire américaine parcourt le Wyoming à la recherche d’une ex major de West Point.

Mais où se trouve Rose, diplômée de West Point, qui a disparu après plusieurs engagements sur le front? Héros récurrent de l’écrivain Lee Child, Jack Reacher, ancien officier de la police militaire américaine, n’aura de cesse de la retrouver, même dans les coins les plus paumés du Wyoming. C’est que le bonhomme n’a pas changé. Il a toujours la bougeotte, voyage sans cesse et sans aucun bagage. Et quand il a une idée fixe dans la tête, mieux vaut ne pas le contrarier. L’homme sait se battre. Aidé par la sœur jumelle de Rose et un détective privé, ancien du FBI, notre bon samaritain aux allures de Big Foot va donc remuer ciel et terre pour accomplir sa mission. Gare aux vilains sur son chemin! C’est que derrière la disparition de l’ancienne officier d’infanterie se dissimule un gros trafic de médicaments.

Efficacité est le maître mot de l’auteur comme celui de son héros. Mais Lee Child nous transmet aussi le goût du voyage dans ces endroits reculés des Etats-Unis. Et au passage, il nous rappelle le nombre de soldats sortis amochés à jamais d’un conflit et devenus toxicomanes lors de leur séjour à l’hôpital. En clair, Minuit dernière limite se lit d’une traite, captivant de la première à la dernière ligne. C’est fort.

J.-M.R.

Minuit dernière limite, Editions Calmann-Lévy   

  

0 Commentaire

Pour commenter