Et si on revivait Pearl Harbor ?

Les deux auteurs : P.W.Singer, à gauche, et August Cole © DR Sam Cole 

A grand renfort de slogans chocs a débarqué dans les librairies un roman qui rejoue la destruction de la flotte américaine non pas par les Japonais, mais cette fois par les Chinois. Pure fiction?

Ecrit à quatre mains, ce roman «affolerait les experts du Pentagone», lit-on en quatrième de couverture. Pensez, l’un des deux auteurs de La flotte fantôme est consultant pour le Secrétariat de la défense US. Et que décrit ce thriller pour le moins efficace? Tout simplement l’invasion d’Hawaï par les Chinois qui s’emparent ainsi d’immenses réserves de gaz tout en assurant leur domination sur les mers et dans l’espace. C’est que les envahisseurs ont prévu leur coup de longue date, piratant peu à peu toute la technologie de l’Oncle Sam pour la rendre inopérante. 

Bon, l’intrigue est rondement menée et, comme vous le savez, les Américains ne s’avouent jamais vaincus. De fait, en lisant ce thriller, on a surtout l’impression de déjà voir le film qu’Hollywood pourrait en tirer. Pour le reste, y a-t-il de quoi s’affoler et d’ébranler le Pentagone? A priori, non. Mais on se souvient que le président Bidden vient d’allonger considérablement la liste de multinationales chinoises pour lesquelles les citoyens américains sont interdits d’investissements. Pourquoi ? Elles sont tout simplement soupçonnées d’espionnage. Alors, La flotte fantôme, info ou intox?

J.-M.R.

La flotte fantôme, Editions  Buchet Chastel  

 

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter