Des bulles exquises

©Dr

Deux coups de cœur dans notre sélection de nouveautés BD. Mais aussi un Arsène Lupin qui vaut largement le détour. 

J.-M.R.

Fausses pistes, Grand Angle, Editions Bamboo

Un vrai coup de cœur pour ce western contemporain. Enfin, presque, puisque le principal protagoniste est un comédien qui joue depuis des années le rôle d’un justicier de l’époque. Commençant à présenter des signes de confusion mentale, il est viré et part alors faire un road trip avec un tour operator. Défilent alors les grands lieux du western, la Vallée de la mort, le Grand Canyon et Monumental Valley. Pendant ce temps, l’ambiance au sein du groupe se délite. Des dessins fabuleux, un scénario original et drôlement bien foutu, ce Fausses pistes est un petit bijou, yeap !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suzette ou le grand amour, Editions Delcourt

Sortez les mouchoirs ! Cet album n’a pourtant rien de larmoyant, mais il montre une fois encore la finesse de Fabien Toulmé au scénario et au dessin. On avait déjà adoré L’odyssée d’Hakim, qui évoquait l’interminable voyage d’un réfugié pour arriver en France. Iici, il nous conte l’histoire de Suzette, veuve et octogénaire, qui raconte à sa petite-fille le coup de cœur platonique qu’elle a eu soixante ans plus tôt en Italie. Ni une ni deux, les deux femmes vont partir à la recherche du beau Francesco. On vous laisse découvrir la suite, mais vous pouvez vous plonger dans ce road-trip sentimental sans aucune hésitation: que du bonheur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médecins de guerre, ligne de vie, Editions Dargaud

L'opération Barkhane, vous connaissez? Depuis 2014, des militaires français luttent contre  les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région du Sahel. C’est là qu’on retrouve Virginie, jeune médecin, qui a demandé à suivre les durs des durs, les commandos parachutistes au Mali. Dans le genre, c’est bien fait. De l’action, un dessin précis et réaliste, on s’y croirait. On note par ailleurs que le président Macron vient de décider d’arrêter cette opération. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arsène Lupin, Les origines, Editions rue de Sèvres

Avec Omar Sy sur Netflix, le gentleman cambrioleur est revenu à la mode. Mais cet album, retraçant en partie la jeunesse d’Arsène Lupin, présente un dessin vieillot qui pourrait passer comme contemporain de l’œuvre de Maurice Leblanc. Il n’en est rien. De même, il suffit d’y entrer pour se laisser séduire par ces aventures bien plus complexes et subtiles que celles d’une série télévisée. Pour tout dire, on a beaucoup aimé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sweet Jayne Mansfield, Editions Glénat

Son nom ne résistera pas à l’usure du temps. Pourtant, au faîte de sa gloire, Jayne Mansfield s’est aussi élevée au rang de sex-symbol planétaire. Avec le triomphe de La blonde et moi au cinéma, la Texane pour le moins plantureuse se rêvait en égale de Marylin. Las, malgré un QI très au-dessus de la moyenne, ses mauvais choix vont la tirer peu à peu en vers le fond. Vodka et amphétamines feront le reste jusqu’à son accident mortel. Elle avait 34 ans. 

 

 

 

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter