Corinne Page: «J’avais besoin de sens...»

Psychothérapeute et enseignante, cette Genevoise de 57 ans régale les lecteurs avec ses Mignardises, faites de souvenirs.© Bettina Montavon

Depuis toujours ou presque, Corinne Page raconte des histoires sur sa vie, ses expériences, ses rencontres et ses interrogations sur le comportement humain. Avec talent et humour, manifestement.

«J’ai souvent fait rire par ma manière de raconter et d’imiter les personnages en situation. Tous ceux qui appréciaient me disaient: “Tu devrais écrire!“» Corinne Page a fini par les écouter. Cette psychothérapeute et enseignante genevoise de 57 ans devrait régaler les lecteurs avec ses Mignardises, faites de souvenirs, qui ont pris la forme de douze petits récits.

Mignardises, ce terme évoque plutôt des gourmandises culinaires. Or, ce n’est pas le cas.

J’aime les récits sobres et courts, la justesse des mots choisis. Suggérer au moyen de quelques situations ou images qui laisseront le lecteur rêver ou lui rappeler des personnes qu’il a connues, des expériences vécues. Chaque fois que je lis un auteur dont l’écriture me plaît, c’est une «gourmandise». Je le lis d’un trait en «savourant» les mots, les trouvailles, l’originalité. D’où l’idée de Mignardises.

Pourquoi et comment est survenu ce besoin d’évoquer des rencontres importantes de votre vie?

Je me suis toujours promis de travailler l’écriture, un jour. L’été passé, j’ai eu un congé de deux mois et demi. L’année avait été éprouvante, j’avais besoin de beau, de sens, envie de jouer avec les mots et trouver un rythme qui me soit propre. Sur le conseil de mes proches, j’ai donc écrit des histoires que je leur avais racontées. J’ai toujours pensé que certains personnages sont des romans vivants.

Vous avez d’autres gourmandises sur le feu?

Mignardises était une «mise en bouche»! En ce moment, je laisse mûrir en moi un projet qui prendra la forme d’un roman ou d’un scénario. Un thème de société avec huit personnages «croustillants». Quoi qu’il en soit, je vais continuer d’écrire. Pour le plaisir. Pour la beauté du geste.          

J.-M. R.

Mignardises, Editions Favre, prix conseillé: 19 fr.

 

0 Commentaire

Pour commenter