Aujourd’hui, on pille l’Italie!

©DR

BD. Fin du premier épisode de la série Valois avec ce brave roi Charles VIII qui décide sur un coup de tête d’aller envahir la péninsule. Péninsule découpée en une multitude de factions rivales aux dirigeants tous plus retors les uns que les autres.

En ces temps-là, l’Italie représentait une proie tentante. A la fois riche et divisée de toutes parts entre grands seigneurs dont le pape – et quel pape puisqu’il s’agissait du terrible Rodrigo de Borgia et ses enfants illégitimes – elle se devait donc d’être envahie par les puissants du continent. A commencer par Charles VIII, un jeune roi de France ambitieux et habile politique. C’est dans cette galère que l’on retrouve nos deux héros, Henri Guivre de Tersac, nobliau désargenté, et Blasco de Vilallonga, Catalan au fort caractère. Engagés dans une compagnie de mercenaires, ils vont prendre part au conflit et se rapprocher du roi de France.

Un dessin agréable et surtout une intrigue forte, où l’on retrouve quelques-unes des personnalités historiques de l’époque, font de cet album une lecture à la fois divertissante et didactique. Et on se dit que les dirigeants de l’époque étaient d’un cynisme absolu.

J.-M.R.

Si Deus pro nobis, quis contra nos?, Valois, Editions Delcourt

 

0 Commentaire

Pour commenter