Turner à Whistler : la peinture anglaise s’installe à l’Hermitage

 At the Bazar / au bazar 1957
James Collinson, Huile sur panneau, 60,6 X 45,7 cm
© MUSEUM SHEFFIELD

Avec sa prochaine exposition qu’elle consacre à la peinture anglaise de la période victorienne, dès le 1er février 2019, la Fondation lausannoise nous offre une occasion unique de nous plonger dans une phase captivante de l’histoire de l’art. Et dans l’univers foisonnant de créativité et d’originalité des artistes de l’époque.

Si vous imaginiez que, dans l’Angleterre de l’ère victorienne, les peintres étaient figés dans le respect de la tradition et de la peinture classique, c’est le moment pour vous de vous rendre à Lausanne où la Fondation de l’Hermitage se chargera de vous prouver le contraire. A travers une sélection de près de 60 œuvres, dont la plupart sont présentées pour la première fois en Suisse, vous est proposé, dès le 1er février, un voyage au cœur de la peinture anglaise de la période victorienne (1837-1901). Le parcours de trois générations d’artistes permet d’explorer les multiples facettes de la vie moderne durant l’âge d’or de l’Empire britannique.

 
Landscape with water / Paysage au bord de l'eau, 1840-1845
Joseph Mallord William Turner
Huile sur toile 121,9 X 182,2 cm © Photo Tate, Londres 2018

 

 

The Bayswater Omnibus / L'omnibus de Bayswater, 1895
George William Joy
Huile sur toile 120,6 X 172,5 cm © George William Joy/Museum of London

Les paysages poétiques annonciateurs de l’impressionnisme du célèbre J.-M. William Turner précèdent la présentation des tableaux de la confrérie des préraphaélites, fondée en 1848 par plusieurs étudiants de la Royal Academy de Londres. Désireux de s’affranchir des conventions académiques, ils prônaient un retour à la nature loin du conformisme académique, et s’inspiraient des maîtres italiens primitifs et de leurs tonalités claires et vives. Une sélection de toiles d’artistes ayant fait partie de l’« Aesthetic Movement », fondé dans les années 1860, reflète la vision de ces peintres qui puisaient leur inspiration dans les légendes médiévales, la littérature, la poésie, le théâtre britannique ou encore l’Antiquité. Sont enfin mises à l’honneur des figures de proue de la période victorienne comme James Abbott McNeill Whistler (1834-1903) ou John Singer Sargent (1856-1925), deux artistes cosmopolites d’origine américaine.

Une occasion unique de découvrir toute la richesse de l’art pictural anglais de cette époque…

 
Red and Black : The fan / Rouge et noir : L'éventail 1891/1894
James Abbott McNeill Whisler
Huile sur toile 187,4 X 89,8 cm

 

Martine Bernier

 


 A VOIR
La peinture anglaise de Turner à Whistler, du 1er février au 2 juin 2019, à la Fondation de l’Hermitage, à Lausanne

0 Commentaire

Pour commenter