Fame : feuilleton nos séries chéries

©Istock

Aujourd’hui, on ne parle que d’elles entre amis… des Games of Thrones, de La casa de papel, de The Walking Dead et de tant d’autres. Elles sont les vedettes du petit écran et attirent même les cinéphiles. Pourtant, le phénomène n’est pas nouveau. Dès les années 1960, les feuilletons ont passionné les téléspectateurs. Souvenez-vous !

Et maintenant, on se lève et on pousse les chaises ! Filles et garçons, tout le monde, on danse et on chante sur les tables. Dès le générique de Fame (gloire, célébrité), le ton était donné. Inspiré du plutôt bon film de Alan Parker au titre éponyme (1980), la série raconte la vie des élèves de la prestigieuse Ecole des arts du spectacle de New York. Il y a là le jeune pianiste Bruno Martelli, soutenu par son père chauffeur de taxi et par son vieux professeur de musique, mais aussi la belle danseuse Coco Hernandez et Leroy Johnson, tombé là par hasard, à qui la ballerine en chef mène la vie dure.

 

A lire aussi : Feuilleton, nos séries chéries : Dallas

 

Dans cette école, on se bat pour devenir les meilleurs, tout en cultivant ses amitiés et, surtout, à chaque épisode, on pète les plombs : c’est parti pour une chorégraphie endiablée, bourrée d’une énergie pour le moins communicative. Lancée en 1982, la série comptera six saisons et récoltera de quoi remplir une pleine armoire de trophées. Pourtant, tout avait mal commencé. En raison des faibles audiences, le tournage de Fame est stoppé après la première saison par NBC. La série est alors reléguée en seconde division et se voit diffusée sur des bouquets régionaux. Là, le succès devient énorme, et tout s’enchaîne, la célébrité et la gloire sont au rendez-vous.

Ah oui — faut- il le préciser ? — à part des plans dans les rues de New York, Fame a été tourné intégralement en Californie. Ah ! le soleil de Los Angeles !
 

 

J.M.R

0 Commentaire

Pour commenter