Pension pour votre animal: nos bonnes adresses en Suisse Romande

© Eric Isselee, Suzanne Tucker et Javier Brosch

Vous partez une semaine au ski et avez décidé de confier votre compagnon à poils ou à plumes à votre fille pendant votre escapade? Excellente idée. A condition de mettre en place quelques précautions élémentaires.

Si vous avez un chien, vous avez dû prévoir avant même de l'acheter comment vous alliez vous organiser en cas d'absence. L'idéal étant de le laisser à une personne qu'il connaît, et qui a peut-être également un toutou avec lequel il s'entend bien, que vous accueillerez lui aussi lorsque viendra son tour. Un petit essai sur un week-end vous indiquera si tout se passe bien et si vous pouvez prolonger l'expérience sur une période plus longue.

Pour les chiens

Avant de confier Médor, vérifiez qu'il porte bien sa médaille d'identité comportant son nom et votre numéro de téléphone. Même si votre chien ou votre chat ont été équipés de la puce électronique, cette médaille est toujours obligatoire.

Profitez-en également pour inspecter son collier. Il faut qu'il soit suffisamment serré pour éviter que votre chien ne s'échappe, en «tirant au renard» lors des balades avec sa nounou.

Contrôlez que tous ses vaccins sont à jour et que vous lui avez bien donné son traitement antipuces afin qu'il n'invite pas une colonie d'hôtes indésirables à se joindre à lui lors de ses déplacements.

Ce n'est pas absolument nécessaire, mais vous pouvez mettre dans son baluchon sa couverture fétiche et/ou son panier, ainsi qu'un objet qu'il apprécie. Attention: dans ce dernier cas, le jouet de référence peut devenir source de conflit si un autre chien vit là où il se rend. Emportez sa nourriture et ne vous faites aucun souci. Même si, une fois que vous aurez le dos tourné, votre stylé toutou prend les habitudes de sa nouvelle maison, acceptant une orgie de morceaux de fromage à chaque repas et se vautrant voluptueusement sur le lit de ses hôtes s'il y est invité, il retrouvera sa parfaite éducation dès qu'il aura regagné votre domicile. Un chien bien dans ses poils s'adapte parfaitement à chaque situation.

Pour les chats

Si, pour le chien, partir sans son maître est souvent synonyme de colonie de vacances, le cas du chat est très différent. Ses tendances territoriales provoquent chez lui un stress plus ou moins important dès qu'il est déplacé. Pour lui permettre de vivre au mieux ce qu'il ressent comme une épreuve, il est nécessaire de prendre des mesures apaisantes: emporter avec lui un diffuseur de phéromones, et, s'il est vraiment très angoissé, avoir recours à un anxiolytique prescrit par votre vétérinaire, en médicament ou en compléments alimentaires.

Pour votre félin d’appartement, il est essentiel de retrouver ses petites affaires sur son lieu de villégiature: sa litière, son lit, ses gamelles et ses jouets. Si un autre chat se trouve déjà dans la maison, il est préférable que le nouveau venu reste enfermé au calme dans une pièce qui lui sera réservée et où il faudra aller le câliner plusieurs fois dans la journée. Enfin, même s’il a l'habitude de vivre dehors, mieux vaut le garder cloîtré pendant son séjour.

Pour tous les autres

Parmi tous les animaux, quatre sont particulièrement sensibles aux changements: le chien, le chat, le furet et le perroquet. Tous les quatre ont une personne de référence et sont troublés lorsque leur train-train est bousculé. Pour les autres, qu'ils soient rongeurs ou oiseaux, il suffit de les emporter avec leur cage et leur nourriture. L'acclimatation se passera plus facilement puisque leur habitat les accompagne. Mais évitez, si possible, que les lapins, les hamsters, les rats ou les cobayes restent enfermés pendant toute la durée des vacances.

Quant aux reptiles, l'idéal est de les laisser dans leurs foyers en effectuant un passage quotidien pour vérifier que tout va bien, et en suivant les instructions de leurs propriétaires pour le nourrissage. Et, en cas de doute, n'hésitez pas à vous référer au site de l'Office vétérinaire fédéral www.blv.admin.ch  qui vous fournira des informations complètes sur l'art et la manière de détenir un animal chez soi dans les meilleures conditions.

Séjour en pension: nos bonnes adresses en Suisse Romande

Si vous n'avez personne de confiance à qui confier votre animal, il reste la possibilité de vous adresser à une pension. Dans ce cas, il faudra prévoir un budget: pour un chien, les prix évoluent de 24 à 35 francs par jour en fonction des chenils et de la taille du toutou de 15 à 18 francs par jour. Autre solution: «l'animal sitting». Le principe est simple: la nounou se rend deux fois par jour au domicile de l'animal pour s'en occuper, le câliner et le promener.

Vous avez également la possibilité de laisser votre compagnon en pension dans certains refuges de la SPA, comme ceux de Genève, du Valais ou de Fribourg pendant votre absence. Les SPA tiennent également des listes de pensions sérieuses à disposition du public.

Quelle que soit la solution que vous choisirez, pensez à réserver très à l'avance. Particulièrement en période de vacances scolaires, les demandes affluent. Si la vôtre a été acceptée, allez visiter les lieux avec votre animal pour qu'il ait un premier contact avant la date de son séjour.

 

  • ŒPension Catpat's pour petits chiens et chats, les Evouettes (VS): http://catpat.wifeo.com
  • Pension Animaland pour tout animal de compagnie, Ménières (FR): www.animaland.ch
  • ŽAnimals Car Services, (à domicile) pour tout animal en région lausannoise et aux alentours: www.animalscarservices.ch
  • Refuge de Cottendart, pour tout animal de compagnie, Colombier (NE) www.refugedecottendart.ch
  • Sur le site du Canton de Genève, dans la rubrique Affaires vétérinaires, liste des chenils et chatteries autorisées sur le canton: http://ge.ch/
  • ‘Pension Bonabé, pour chiens et chats, sans box, à Saulcy (JU): www.pension-bonabe.ch
  • Société vaudoise pour la protection des animaux, pour trouver des listes d'adresses de chenils sur le canton de Vaud: www.svpa.ch

 

0 Commentaire

Pour commenter