Mon chat a des pellicules

La période de mue est propice à la desquamation. © Michael Pettigrew

J’ai un adorable chat de 3 ans et, depuis quelques jours, je constate qu’il a des pellicules. S’agit-il bien de cela et comment puis-je y remédier?

Gabrielle, Saxon (VS)

 

Oui, les animaux peuvent avoir des pellicules, tout comme les humains! La période de mue – au printemps et en automne – est davantage propice à cette desquamation, dont les causes sont multiples.

Ainsi, il faut savoir que les chats qui présentent un embonpoint sont davantage exposés que les autres. D’une part, parce que leur surpoids augmente la production de séborrhée, et d’autre part, parce qu’ils ont plus de difficultés à faire leur toilette, les pellicules se trouvant plus volontiers sur l’arrière du corps.

L’apparition de ces petits lambeaux de peau peut être liée à l’air sec en période hivernale et en été, à un excès de soleil, mais aussi à la présence de parasites, tels que puces, gale, vers intestinaux ou d’une mycose. Une pyodermite – c’est-à-dire une infection cutanée purulente – consécutive à une blessure, par exemple, figure encore parmi les origines possibles.

Enfin, une allergie alimentaire peut aussi provoquer ce type de réactions. En effet, si les chats sont très difficiles sur la fraîcheur et la qualité de leur nourriture, leur instinct ne leur permet pas de détecter un aliment auquel ils sont allergiques.

Quelles solutions?

Il existe, certes, des shampooings antipelliculaires, mais chacun sait qu’à de rares exceptions près, il est difficile de faire prendre un bain ou une douche à un chat. Ces produits sont donc plutôt réservés aux chiens.

Plus naturel et surtout plus efficace, le premier réflexe à adopter consiste à coiffer consciencieusement votre chat, à l’aide d’un peigne fin. En période de mue, il est conseillé de le faire quotidiennement durant deux, voire trois semaines, même si les poils de votre chat sont courts. Vous constaterez qu’il en perd beaucoup: autant de boules de poils (ou trichobézoards) qu’il aurait avalées en se nettoyant, avec le risque de développer des pathologies digestives, allant des vomissements à l'occlusion intestinale. Raison supplémentaire pour effectuer régulièrement ce soin! Si c’est le surpoids qui est en cause, il est recommandé de vous adresser à un vétérinaire, afin qu’il vous conseille des croquettes adaptées.

A ce propos, rappelons qu’on ne fait pas maigrir un chat en le rationnant, mais en modifiant son alimentation. Si nécessaire, le vétérinaire prescrira un supplément en oméga-3. L’absorption de ces acides gras permet, en effet, de résoudre ce problème dans un délai de trois à huit semaines. Et, pour conclure, n’oubliez pas de traiter régulièrement votre animal contre les parasites!

 

0 Commentaire

Pour commenter