Méfiez-vous des trolls !

© iStock

Vous fréquentez un forum sur lequel vous échangez lorsque vous êtes confrontés à des messages bêtes et méchants ? Votre blog est noyé sous les commentaires néfastes d’une même personne ? Aucun doute, vous avez affaire à un troll …

Un troll, qu’est-ce que c’est ? Si vous pensiez qu’un troll ne se rencontre que dans les livres de contes, vous risquez d’être surpris … Aujourd’hui, c’est sous ce nom que sont désignés les personnages, anonymes bien sûr, dont le plaisir est de créer artificiellement la polémique sur le web. Une étude menée en 2014 par trois chercheurs de l’Université de Manitoba, au Canada, indiquait que les trolls « se comportent de façon trompeuse, destructrice ou perturbatrice sans raisons intéressées apparentes ». Ils seraient « des agents du chaos » à tendance « sadique et psychopathe ». Leur motivation est toujours la même : vous provoquer, vous énerver, vous déstabiliser. Et, pour cela, ils n’ont besoin d’aucune excuse valable.

Plusieurs catégories de trolls. Il existe trois sortes de cas. Le troll involontaire, aussi qualifié de débutant, va « troller » sans réelle intention de nuire, par ignorance. Toute personne répondant aux messages d’un troll ou postant à tort et à travers est comprise dans cette catégorie. La deuxième réunit les « posteurs bêtes ». Convaincus de l’intérêt de leurs opinions, ils abreuvent le net de leur logorrhée à débit illimité. Sûrs de leur bon droit, ils réfutent l’idée de faire partie de la grande famille des trolls et auraient tendance à se vexer que vous puissiez le penser. Enfin, le troll méchant est le plus craint et le plus connu. Il adore tuer les discussions, semer la zizanie et ne suivre aucune règle de conversation.

Où les croise-t-on ? Leurs terrains de jeu favoris n’ont pas de limites : ils sévissent aussi bien sur les forums et les blogs que sur les réseaux sociaux. Ils aiment également beaucoup les sites dévolus aux appréciations des internautes sur des hôtels, des restaurants ou d’autres commerces, où ils peuvent répandre leurs avis dévastateurs.

Que faire ? Il est de coutume de donner une consigne simple : ne nourrissez pas les trolls. En clair, ne leur répondez jamais, même si vous en avez très envie. Ce comportement est le seul capable de retourner la situation. Impossible de reprendre au bond une balle qui ne rebondit pas … le troll qui ne reçoit pas de réponses à ses remarques sera frustré et aura bien du mal à poursuivre son travail de destruction.

Si vous avez un blog ou un site et que vous êtes envahis par des messages visiblement destinés à vous nuire, filtrez vos commentaires, ne les laissez pas paraître sans avoir obtenu votre approbation et éliminez les indésirables. Sur les forums de discussions ou les réseaux sociaux, signalez le problème aux modérateurs qui sont là pour intervenir et qui bloqueront les indélicats. La méthode marchera un temps … jusqu’à ce que le troll revienne avec un autre pseudo et une autre adresse. Soit le jeu du chat et de la souris des temps modernes.

 

Martine Bernier

0 Commentaire

Pour commenter