Comment récupérer un courrier dans ses spams ?

© iStock

Nos boîtes mails sont dotées d’un formidable filtre nous permettant, la plupart du temps, de ne pas nous faire envahir et polluer par du courriel non désiré appelé aussi « spam ». Mais quand un e-mail important tombe malheureusement dans cette corbeille, comment faire pour le récupérer ?

Il est frustrant de rater une information ou l’e-mail d’un proche s’étant glissé malencontreusement dans la boîte de nos spams. Cependant, si vous souhaitez le récupérer, il est possible de le faire manuellement et d’indiquer à vos robots filtrants que, désormais, ceux-ci devront atterrir dans votre boîte de réception. Voici comment procéder : rendez-vous dans votre boîte spam, une fois dedans, sélectionnez le courriel voulu, puis rendez-le désirable en cliquant sur le bouton « désirable » ou « non-spam » s’affichant dans la barre de menu en principe au-dessus de l’e-mail en question. Le terme du bouton sur lequel cliquer peut varier selon votre fournisseur (Outlook / Gmail / Mail / Bluewin …). A vous de jouer !  

 

À titre d’exemple

 

Sur Gmail
Allez dans le dossier « Spam » situé dans le menu de la colonne de gauche de votre interface. Sélectionnez
l’e-mail placé dans ce menu par erreur et cliquez sur le bouton « non-spam » en haut au-dessus de la liste des e-mails. Le courrier se placera automatiquement dans votre boîte de réception à la date de son arrivée initiale.

 

Sur Outlook
Dans le menu « courrier indésirable », dans la colonne de gauche, sélectionnez l’e-mail désiré. Une fois dedans, une petite barre bleue au-dessus de celui-ci s’affichera avec un bouton « courrier légitime ». Cliquez dessus et l’e-mail retournera dans la boîte de réception.

 

Pour plus d’efficacité
Que ce soit l’adresse d’un contact ou celle d’une entreprise de laquelle vous recevez des newsletters appréciées, il est utile d’enregistrer l’adresse mail dans vos contacts. Ainsi, les robots filtrants verront qu’elle est inscrite dans vos contacts et laisseront ainsi passer l’e-mail envoyé.

 

Karine Lamon 

0 Commentaire

Pour commenter