Faut-il quitter What'sApp?

@Istock

En janvier dernier, WhatsApp annonçait sa nouvelle mise à jour avec un changement notable dans sa politique de confidentialité. En effet, dorénavant la messagerie américaine souhaite partager davantage de données avec Facebook. Explications.  

Les nouvelles règles prévoient un partage des données personnelles comme le numéro de téléphone, le nom, l’adresse IP (NDLR, Internet Protocol, qui est le numéro qui identifie chaque ordinateur connecté à internet) et à géolocaliser les utilisateurs avec le réseau social Facebook et Instagram. Cette annonce a provoqué un tollé chez les utilisateurs et une vague d’internautes indignés ont annoncé vouloir quitter la messagerie. Sous le feu des critiques, WhatsApp tente de rassurer le public et précise que, en Europe, ce changement concerne uniquement les comptes « entreprise » et non les utilisateurs privés. 

« La mise à jour n’affecte en aucune façon la confidentialité des messages échangés avec vos amis et votre famille », déclare la messagerie américaine.

Et la Suisse me direz-vous ? Eh bien, tout comme nos voisins, nous sommes protégés par le Règlement général sur la protection des données (loi RGPD) qui contraint donc WhatsApp à respecter la confidentialité de ses utilisateurs.
Initialement, cette nouvelle mise à jour devait entrer en vigueur le 8 février 2021, mais, face à la réaction du public et à la montée en puissance des messageries concurrentes, WhatsApp s’est vu contraint de repousser la date de sa mise à jour au 15 mai. Affaire à suivre donc. 

 

Alors que faire ? 

WhatsApp appartient au groupe Facebook et le respect de la vie privée ne fait pas partie du modèle économique du géant américain, dont une des activités est de monétiser les données de ses utilisateurs à des fins de publicité et, ainsi, de pouvoir cibler les annonces, comme c’est déjà le cas sur Facebook et Instagram. Plébiscitée par les défenseurs de la vie privée, il existe des alternatives. En effet, Signal, une autre messagerie américaine ou encore Threema, la messagerie suisse ne collectent aucune donnée personnelle à des fins commerciales. Alors, si vous envisagez de quitter WhatsApp, le plus difficile reste à faire… soit convaincre votre groupe d’amis et votre famille de vous suivre sur la nouvelle messagerie.  

Mayra A.C.

0 Commentaire

Pour commenter