Prévoyance et temps partiel

Prévoyance et temps partiel

©Helen DR

Ces dernières années, le travail à temps partiel a progressé aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Mais ce modèle de travail n’est pas sans conséquence à court et à long termes. 

Deuxième au niveau européen, la Suisse compte 59 % de femmes actives à temps partiel contre 18 % d’hommes. Devenu un modèle d’équilibre auquel aspirent de plus en plus de travailleurs, un poste à temps partiel est pourtant souvent synonyme de conditions d’emploi précaires, d’une couverture sociale insuffisante ou d’obstacle à la réalisation d’une carrière. Malgré une nouvelle souplesse des employeurs, le système a été pensé pour un travail à temps plein. Réduire son pourcentage comporte un risque de lacunes, plus précisément dans la prévoyance professionnelle. 

 

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous