Ne perdez plus vos lunettes grâce à Francesca !

A gauche Francesca Melera reçoit son prix à Genève.
 © DR et Raffaele Mariotti

 

A 59 ans, cette Tessinoise a fait un tabac au Salon des inventions 2018 de Genève pour ses accessoires qui empêchent vos lunettes de tomber.

« Chaque année, j’étais obligée de m’acheter trois ou quatre paires de lunettes, parce que, maladroite, je n’arrêtais pas de les abîmer. J’ai alors décidé de trouver un moyen pour les garder sur moi sans qu’elles tombent », raconte Francesca Melera. La solution apparaît alors à la Tessinoise comme une évidence : allonger ses branches de lunettes à l’aide de petits accessoires amovibles de manière à pouvoir les immobiliser sur son nez, son cou ou au sommet de son crâne !

Enthousiasmée par les encouragements de son entourage et soutenue par Elena Delli, une amie spécialisée en développement de projets, Francesca décide alors de créer elle-même cet accessoire inexistant ! Pendant deux ans, la native de Bellinzone démarche investisseurs, usines, designers, entre autres, pour passer de l’esquisse à l’ébauche. Sans oublier les 40 000 fr. investis dans le brevet de sa création. Et, la veille de ses 60 ans, c’est la consécration. Baptisés « Frels », ses petits « silicones » colorés ont fait un tabac au Salon des inventions de cette année, à Genève.

« Le plus difficile a été d’imaginer et, surtout, de réaliser quelque chose de très simple », confie Francesca. Car, mine de rien, ses petits accessoires sont des chefs-d’œuvre de précision qui ont passé de nombreux tests chez Biwi SA, une société jurassienne à la pointe en matière de fabrication de nouveaux matériaux. Ainsi, l’assortiment composé de cinq couleurs — rouge, bleu, vert, brun et noir — est non seulement hypoallergénique, mais aussi agréable au toucher et compatible avec presque toutes les montures.

C'est parce qu'elle abîmait les trois à quatre paires de lunettes par année que Francesca Melera a eu cette idée toute simple et géniale à la fois.

 

Une femme de cœur

Vendus 20 fr. la paire, les petits « silicones » ont été plébiscités par une population tout à fait inattendue. « Alors que je pensais qu’ils seraient surtout très utiles à ma génération, j’ai été surprise de constater leur succès auprès de jeunes qui les voulaient pour leurs lunettes de soleil ! » rit Francesca. Un intérêt qui donne encore une autre idée à l’infatigable innovatrice : développer davantage sa gamme de couleurs. L’énième défi de celle qui tient absolument à ce que ses « Frels » soient fabriqués en Suisse pour contribuer à préserver, ici, des emplois. Mais pas que ...

Les 10 % des bénéfices iront à une cause qu’elle défend depuis des années déjà: l’aide aux enfants défavorisés. Aussi bien en Suisse qu’à l’étranger. Marraine de trois petits Brésiliens des favelas, elle finance leurs cours de danse « parce que le mouvement ouvre des horizons », selon Francesca. De même que le toucher.

A la tête de son entreprise de traiteur, Francesca Melera organise, au Tessin, des cours de cuisine pour les enfants rencontrant des difficultés familiales. « On prépare ensemble des arancini, une spécialité italienne où il faut pétrir la matière avec les mains, ce qui a un effet déstressant. Recette facile à réussir, elle redonne également aux enfants confiance en eux-mêmes. Des petits succès qui, je l’espère, leur inspireront des réalisations plus importantes par la suite. »

 

Anna Aznaour

 

www.frelsolutions.swiss

0 Commentaire

Pour commenter