Les nouvelles QR-factures déroutent les consommateurs

Les nouveaux bulletins de versement avec le fameux QR-code ont déstabilisé de nombreux seniors. @DR

Les bulletins de versement, qui se parent de codes carrés aux modules noirs sur fond blanc, commencent à faire leur apparition. Ce changement peut déconcerter. Pas de panique : ils s’utilisent encore dans les enveloppes ou au guichet. Explications.

« Comme je n’ai ni ordinateur ni tablette et que mon téléphone portable ne possède pas de caméra intégrée, c’est vraiment problématique, s’énerve Jacqueline, Genevoise de 88 ans. Je suis bien allée avec ma facture au guichet de la banque afin d’avoir des explications détaillées, mais personne n’a été en mesure de m’aider, prétextant les normes liées au Covid-19. Je regrette le manque de soutien des institutions bancaires ! » Jacqueline n’est de loin pas la seule à montrer une certaine perplexité, en l’occurrence teintée d’énervement, face aux nouvelles QR-factures. 

De quoi parle-t-on ?

Mais oui, vous savez, ces factures qui se parent d’un module noir disposé dans un carré à fond blanc qui ressemble à un petit tableau abstrait, mais dont l’agencement des points définit une information. Depuis le 30 juin dernier, ces code-barres en deux dimensions ornent en effet certains décomptes. « Les destinataires de ces QR-factures pourront continuer à les payer par les canaux usuels, tels que l’e-banking, le guichet postal ou par ordre de paiement, tient à rassurer d’emblée Julian Chan, porte-parole de SIX, entreprise qui a développé la QR-facture au nom de l’ensemble du marché financier helvétique.

D’ailleurs, les bulletins de versement rouges et orange de La Poste continueront à être utilisables jusqu’au 30 septembre 2022, après quoi il n’y aura plus que des QR-factures et des factures électroniques. Mais d’ici là, la place financière suisse et les banques vont intensifier les campagnes de communication. De plus amples informations peuvent d’ores et déjà être trouvées sur notre site internet payer-simple.ch et les personnes peuvent toujours s’adresser à leur banque habituelle pour obtenir des précisions. » 

 

Les banques communiquent sur l’introduction de la QR-facture

A UBS comme à Raiffeisen, par exemple, les clients ont effectivement été informés avant l’introduction de la QR-facture, que ce soit sous forme de courrier ou de message dans l’e-banking. « Par ailleurs, le processus de saisie des paiements dans l’e-banking a été adapté de façon à ce que, à partir du 30 juin 2020, nos clients soient guidés de façon adéquate lors de la saisie d’une QR-facture », explique Sylvie Pidoux, porte-parole à Raiffeisen Suisse. Des compléments d’informations se trouvent en outre sur les sites respectifs de ces institutions. « La personne qui éprouverait malgré tout des difficultés ne doit pas hésiter à prendre rendez-vous avec son conseiller habituel. Celui-ci pourra, par exemple, l’aider à télécharger l’application », nous précise-t-on, à chaque fois. Autre solution : faire son paiement dans une agence UBS par nos multimats (NDLR, qui permet d’effectuer les opérations bancaires à tout moment, même sans accès internet) », souligne Anne-Caroline Dunphy, chargée des relations avec les médias auprès de UBS. 

 

Plus simple que jamais

« Nous sommes vraiment au début d’une phase de transition vers une harmonisation du trafic des paiements en Suisse et à l’international, puisqu’il n’existera plus que un seul justificatif au lieu des sept bulletins de versement différents actuels », explique Robin Eymann, qui s’occupe de ce dossier à la Fédération romande des consommateurs (FRC). S’agissant des personnes qui n’ont ni ordinateur ni téléphone portable, elles pourront toujours se rendre au guichet postal. »

 

Le fameux carnet jaune survivra-t-il à ces changements ?« Nous n’avons aucune intention de le supprimer », répond Johannes Möri, porte-parole à PostFinance.
 

Toujours est-il que les QR-factures vont lentement, mais sûrement, s’imposer. Les acteurs du marché financier sont unanimes quant à leur avantage : une simplification des paiements, davantage de sécurité et une diminution des opérations manuelles, ce qui engendrera moins d’erreurs de saisie.

« C’est plus facile, confortable et rapide (NDLR, comme son nom l’indique, puisque l’acronyme QR veut dire « quick response », « réponse rapide » en français), assure Julian Chan. Il suffit de scanner le code QR à l’aide d’un smartphone ou d’un lecteur optique pour déclencher le paiement. Plus besoin, donc, de taper le compte et le numéro de référence. »

Anne-Caroline Dunphy abonde : « Cela demande un petit apprentissage, mais c’est encore plus simple que les solutions précédentes ou même que de retirer de l’argent au bancomat ! Ce sera comme la ceinture de sécurité. Elle a d’abord été décriée, mais a su rentrer dans nos habitudes ! »

Qu’en pense l’Association de défense et de détente des retraités (Avivo), qui aide, notamment, les seniors à remplir leurs déclarations d’impôts ?

« Comme ces bulletins restent marginaux, nous n’avons pas encore eu de retour négatif, répond Raymond Durussel, le président de la section vaudoise. C’est un outil technologique nouveau, mais qui sera à la portée de la plupart des retraités. En revanche, pour les plus de 80 ans qui ont peu de liens avec le secteur informatique, cela risque de poser de vraies difficultés. D’autant plus que les références ont changé de place sur le bulletin, qui est désormais blanc, soit de la même couleur que la lettre qui l’accompagne, et n’est pas forcément détachable. » Mais autant vite s’y habituer, car il va falloir composer avec sa généralisation. 

Frédéric Rein

 

A lire aussiQR-facture : mode d’emploi

 

 

Comment payer une QR-facture

Une fois passé l’étonnement de la nouveauté, il est temps de se familiariser avec cette procédure en train de devenir réalité, voire la norme. Petit mode d’emploi sur les divers moyens de régler une QR-facture. 

 

Au guichet 

Les personnes qui ne sont pas en mesure ou ne veulent pas numériser leurs factures peuvent continuer à faire, comme jusqu’à présent, leurs paiements à l’aide d’un ordre de paiement au guichet postal ou à la banque. La QR-facture fonctionne comme un bulletin de versement (section paiement et récépissé). Des frais peuvent toutefois être demandés. 

Avec l’e-banking

Ouvrir l’e-banking, scanner le Swiss QR Code avec un lecteur QR ou avec une caméra intégrée (à son téléphone portable, sa tablette ou à son ordinateur), puis déclencher le paiement en cliquant.

Avec le mobile banking

Ouvrir l’application mobile banking sur son smartphone, scanner le Swiss QR Code avec la fonction de lecteur de code QR et déclencher le paiement en un seul clic.

 
Retrouvez un résumé vidéo : 

 

1 Commentaire

Pour commenter

j'ai 78 ans j'ai trainaillé dans l'informatique donc pas de problème avec le QR code mais Serafe vous envoie une facture avec un QR code non réglementaire avec une message: grâce au code Qr vous pouvez ajuster rapidement vos paramètre personnels et on vous envoie au verso et on vous conseille le paiement avec eBill pour une société mandatée par la confédération pour encaisser la redevance radiotv pas correcte j'ai envoyé 2 courriel sans réponse