Comment vendre son or au meilleur prix ?

Vous avez de l'or chez vous? Pour en tirer un bon prix, n'hésitez pas à demander une esitmation à plusieurs négociants.
© Jodi Jacobson

Plusieurs enseignes proposent d’acheter ce métal précieux, qu’il soit sous forme de pièces, de lingots, de bijoux ou même d’alliages dentaires. Mais à quel négociant se vouer ?

Sa brillance attire autant les regards que les convoitises. L’or possède en effet un pouvoir de séduction incroyable sur l’homme qui voit en lui, d’ailleurs depuis bien longtemps, une valeur refuge face aux fluctuations de l’économie. « Il existe bien évidemment des périodes plus ou moins favorables quant aux transactions liées à l’or, comme il y a environ huit ans, où son taux a littéralement explosé. Cela dit, avec une valeur oscillant entre 15 000 ou 50 000 francs le kilo, ce métal précieux représente toujours un bon investissement », explique Cédric, employé de la société Achatdor.ch, qui gère 20 boutiques spécialisées dans l’achat d’or réparties dans toute la Suisse.

Vous êtes l’heureux détenteur d’or — que ce soit sous forme de pièces, de lingots, de bijoux ou même d’alliages dentaires — et souhaitez le vendre pour obtenir des liquidités ? Dès lors, comment en tirer le meilleur prix ? Direction, sans plus attendre (car cela ne nécessite généralement pas de rendez-vous), vers l’une des nombreuses enseignes qui proposent son achat. S’il n’existe pas de label de qualité quant à ces prestataires, les spécialistes insistent sur l’importance d’aller dans une boutique ayant pignon sur rue. « Etant donné que chaque canton possède sa propre législation, il ne faudra pas oublier de prendre sa carte d’identité si l’on va, par exemple, chez un négociant genevois. Nous la demandons d’ailleurs dans tous nos magasins, même si, comme dans le canton de Vaud, ni pièce d’identité ni quittance ne seraient obligatoires », rappelle l’employé d’Achatdor.ch, qui accepte aussi que l’or soit envoyé par La Poste contre signature, ce qui coûte entre 7 francs et 10 francs, selon le poids, et permet d’assurer la marchandise jusqu’à hauteur de 5000 francs. Pratique pour les personnes ayant une mobilité réduite !

 

Demander plusieurs estimations

Et les banques, dans tout cela ? Elles achètent et vendent aussi de l’or à leurs guichets au cours effectif au moment de la transaction, moyennant une marge, mais « que des pièces officielles en or (Vrenelis, Napoléons, Souverains, Krugerrands, Maple Leafs), des plaquettes et des lingots de fournisseurs officiels, détaille Jean-Pascal Baechler, porte-parole de la BCV. Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous et, pour autant que la pièce ou le lingot soit en bon état, les transactions peuvent, dans la plupart des cas, être faites directement. »

Autre règle d’or : ne jamais hésiter à demander une estimation à plusieurs négociants, d’autant plus qu’elle est habituellement gratuite et sans engagement, et que les différences de prix peuvent être importantes. Et, s’agissant des bijoux, n’oubliez pas que le nombre de carats influe directement sur le pourcentage d’or, et donc sur leur valeur. Quant aux parures anciennes, elles peuvent se vendre plus cher que le prix de l’or, d’où l’importance d’obtenir plusieurs expertises, y compris chez des antiquaires ou des bijoutiers. Ces quelques conseils de base devraient vous permettre de transformer au meilleur prix votre or en … argent !

 

Frédéric Rein

0 Commentaire

Pour commenter